Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Les Zémidjans roulent pour la scolarisation des filles

| Un commentaire

Au Bénin, une fille sur trois ne va pas à l’école. Pour promouvoir l’éducation des filles auprès des parents, l’UNICEF a lancé en juin dernier une campagne d’affichage « Toutes les filles à l’école ».

Affiche de l'UNICEF pour la campagne "Toutes les filles à l'école", au BéninDe grands panneaux ont été disposés aux endroits où les écoles sont le moins fréquentées par les filles. Pour améliorer la visibilité de la campagne, les Zémidjans, ces taxi-motos au T-shirt jaunes très visibles, ont été sollicités et portent tous des T-shirts reprenant les affiches de l’UNICEF. Cette campagne de l’UNICEF est l’illustration du programme d’accélération de la scolarisation des filles, mené sur 10 ans. Elle a pu démarrer grâce à la participation du gouvernement hollandais (7,6 millions de dollars)

Source: IRINnews.org, ONU, UNICEF

Au moment où les vacances scolaires débutent pour les écoliers béninois, les chauffeurs de Zémidjans, ces taxi-motos véritables icônes du pays, se joignent à l’effort national en faveur de l’éducation des filles.

Zemidjans à Cotonou portant un T-shirt de l'UNICEF pour la campagne "Toutes les filles à l'école", Bénin Des affiches proclamant «Toutes les filles à l’école» apparaissent un peu partout dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, tandis que les conducteurs de Zémidjans arborent des t-shirts d’un jaune lumineux, barré, dans le dos, du même slogan, s’assurant ainsi que tous leurs passagers verront le message.

«Il est de notre devoir de sensibiliser nos soeurs, nos mères, bref les femmes du marché qui ne connaissent pas l’importance de la scolarisation de leurs enfants filles», a affirmé Robert Kakpo, l’un des milliers de chauffeurs de Zémidjans qui sillonnent chaque jour les rues encombrées de Cotonou.

«Ces femmes constituent notre principale clientèle», a-t-il expliqué à IRIN. «Et comme c’est la période des vacances, c’est le moment idéal de les convaincre combien c’est important.»

Environ 5 000 chauffeurs de Zémidjans participeront à cette campagne de sensibilisation qui durera six mois, dans le cadre de laquelle ils recevront tous une formation ainsi que le nouveau t-shirt.

Dans un pays où les femmes représentent 52 pour cent des 7,5 millions d’habitants, le taux de scolarisation des filles a augmenté de manière significative, passant de 36 pour cent en 1990 à 84 pour cent en 2005. Mais les autorités estiment que ce n’est pas suffisant.

«Les disparités demeurent», a déploré Colette Houeto, ministre des Enseignements primaires et secondaires. Mme Houeto a précisé qu’il y avait 21 pour cent de garçons en plus que de filles à l’école.

Philippe Duamelle, représentant de l’agence des Nations unies pour l’enfance (Unicef), l’un des bailleurs de fonds de la campagne, a rappelé que l’éducation des femmes était essentielle pour la santé publique et qu’elle constituait un moyen de lutter contre la pauvreté.

«Les filles éduquées sont en mesure de mieux participer au développement de leur famille, de leur communauté et de leur pays», a-t-il dit. «Il est regrettable qu’une fille sur trois au Bénin ne soit toujours pas scolarisée.»

Lire l’article de l’UNICEF: « Donation from the Netherlands supports girls’ education campaign in Benin » (en anglais)

Lire l’article de IRINnews: Les chauffeurs de taxi-moto conduisent les jeunes filles à l’école

Crédit photos: UNICEF, IRINnews.org

Un Commentaire

  1. Concernant la campagne toutes les filles à l’école, l’UNICEF Bénin a éditer un film de sensibilisation au titre eponyme. Un fiction de 15′.
    L’Association Béninoise du Cinéma Numérique Ambulant (ABCNA) diffuse ce film dans les villages isolés. Elle a effectué la demande de l’unicef une tournée en février et mars de 2006 dans une série de village choisis avec l’unicef dans la région du Zou. Des rapports d’activités ont été rédigés que je peux vous transmettre pour compléter votre information.
    Vous pouvez aussi contacter la Présidente de l’ABCNA, Mme Martine de Souza :
    ouidah@c-n-a.org
    desouzamartine@yahoo.fr
    00229 95 05 18 69

    Cordialement
    Jean François Meyer

Laisser un commentaire