Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Sommet de Syrte : l’Union Africaine face à l’ONU

| 0 Commentaires

Kofi AnnanLa réforme de l’ONU et la place que doit tenir l’Afrique au sein du Conseil de sécurité vont être au centre des débats du 5ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), aujourd’hui et demain à Syrte, en Libye. Au moins sept pays sont candidats pour les deux sièges qui, au mieux, pourraient être attribués par l’ONU au continent noir. Mais l’Afrique a pris conscience qu’elle pouvait jouer un rôle d’arbitre dans le débat sur la réforme de l’organisation internationale. Avant le sommet du G8 qui s’ouvre demain en Ecosse, le sommet de Syrte est aussi l’occasion de prendre position sur l’annulation de la dette et les objectifs du développement.

Le président de la Commission de l’Union européenne, Manuel Barosso, a eu cette parole d’espérance pour les Africains: « Nous sommes à vos côtés dans votre combat pour transformer votre espoir en réalité ». Il a plaidé pour un partenariat responsable entre l’Afrique et l’Europe et affirmé que l’Europe a beaucoup plus à offrir que l’aide au développement. Il faut donc un pacte de partenariat basé sur l’égalité et l’appropriation. C’est-à-dire qui reconnaît à chacun son droit d’assumer son destin et de régler ses propres conflits.

L’Union européenne a déjà offert 250 millions d’euros pour soutenir les initiatives de paix de l’Union africaine.

Voici les citations clefs des dirigeants africains et mondiaux:

Le leader libyen Mouammar Kadhafi:

« Les pays africains devraient rester unis, mais il n’est pas nécessaire qu’ils perdent leur souveraineté… L’Afrique est un riche continent et les Africains devraient mettre largement à profit ces ressources »

« Nous sommes une nation particulière… nous devrions établir un continent sans frontières avec un marché commun africain, un passeport et une monnaie unique… L’UA devrait créer un poste de ministre de la Défense, qui est chargé d’une armée permanente de maintien de la paix »

Le président de l’UA Olusegun Obasanjo, également président nigérian:

« La pauvreté est encore un problème sur le continent, mais la bonne nouvelle est qu’au niveau national et continental, il existe une conscience croissante sur le lien entre la pauvreté et l’instabilité politique »

Le président de la Commission de l’UA Alpha Oumar Konaré:

« Bien que l’intégration de l’Afrique soit un long processus, l’UA progresse fermement vers cet objectif »

« L’UA soutient la réforme des Nations unies… L’Afrique devrait jouer un rôle plus important au sein de l’ONU réformée »

Le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan:

« Nous avons besoin de vraies avancées sur les problèmes de l’aide, de la dette et du commerce. Nous avons également besoin d’un fort soutien pour des succès rapides dans des secteurs vitaux comme le contrôle du paludisme et l’éducation »

« Je salue l’Union africaine pour son rôle dirigeant dans le règlement des défis de sécurité africains »

Le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso:

« Je me rendrai à Gleneagles, en Ecosse… et au sommet de l’ONU en septembre afin de demander aux pays riches de se presser concernant notre initiative consistant à accroître l’aide à l’Afrique »

Laisser un commentaire