Les blogs, une vitrine pour l’humanitaire

Un article très intéressant est paru dans le journal La Croix du 30 septembre 2006 (édition week-end) et sur le site internet du quotidien. On y cite Vidome en exemple des petites associations tenant un blog. Ce quotidien français est tiré à plus de 100 000 exemplaires, ce qui pourrait nous permettre de rencontrer de nouveaux partenaires et de développer nos projets!

Un article très intéressant est paru dans le journal La Croix du 30 septembre 2006 (édition week-end) et sur le site internet du quotidien. On y cite Vidome en exemple des petites associations tenant un blog. Ce quotidien français est tiré à plus de 100 000 exemplaires, ce qui pourrait nous permettre de rencontrer de nouveaux partenaires et de développer nos projets!

Continuer la lecture de « Les blogs, une vitrine pour l’humanitaire »

Bénin, élections à la une

Elections présidentielles au Bénin, Afrique de l'OuestLe Bénin est classé en tête des pays africains pour la liberté de la presse. Rien d’étonnant pour cet Etat qui cultive avec vigueur sa jeune démocratie et entretient sa stabilité politique depuis quinze ans. Comment travaillent donc ces journalistes béninois qui font figure d’éclaireurs sur un continent agité de tensions? Quel rôle jouent-ils et quelle influence ont-ils sur la destinée de leur pays? Comment l’Afrique invente-t-elle de nouveaux modèles médiatiques adaptés? C’est en partageant le quotidien de quatre rédactions béninoises pendant la folle campagne pour la dernière élection présidentielle de mars 2006, que se révèle l’originalité des médias béninois.

Ne manquez pas le documentaire de Roland Cros ce vendredi 6 octobre 2006 de 14h45 à 15h45 sur France 5!

Elections présidentielles au Bénin, Afrique de l'OuestLe Bénin est classé en tête des pays africains pour la liberté de la presse. Rien d’étonnant pour cet Etat qui cultive avec vigueur sa jeune démocratie et entretient sa stabilité politique depuis quinze ans. Comment travaillent donc ces journalistes béninois qui font figure d’éclaireurs sur un continent agité de tensions? Quel rôle jouent-ils et quelle influence ont-ils sur la destinée de leur pays? Comment l’Afrique invente-t-elle de nouveaux modèles médiatiques adaptés? C’est en partageant le quotidien de quatre rédactions béninoises pendant la folle campagne pour la dernière élection présidentielle de mars 2006, que se révèle l’originalité des médias béninois.

Ne manquez pas le documentaire de Roland Cros ce vendredi 6 octobre 2006 de 14h45 à 15h45 sur France 5!

Continuer la lecture de « Bénin, élections à la une »

Aya de Yopougon, une BD sur l’Afrique d’aujourd’hui

Aya de Yopougon, couverture de la BD ivoirienneA quelques semaines de la sortie du tome 2, nous voulions vous parler d’une très belle BD découverte au début de l’année: Aya de Yopougon, tome 1, prix du premier album au festival de la BD d’Angoulême 2006.

Cette excellente BD pleine d’humour et de tendresse raconte la vie quotidienne de trois jeunes filles d’un quartier populaire d’Abidjan, en Côte d’Ivoire. Aya nous offre l’image d’une femme décidée, ambitieuse qui veut devenir médecin quand ses deux copines Adjoua et Bintou ne pensent qu’à gazer dans les maquis avec des galériens. Vous y apprendrez que décaler signifie danser, que les gazelles sont des jeunes filles et que les maquis sont ces bar-restaurants populaires, souvent en plein air, où les jeunes se retrouvent pour danser.

On évoque souvent l’Afrique pour parler des problèmes politiques, économiques et sociaux. La scénariste, Marguerite Abouet, née à Abidjan en 1971, a souhaité montrer que, malgré les difficultés quotidiennes, beaucoup d’Africains vivent et aiment comme les Européens. Avec une voix et un humour délectable, elle raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés, de la guerre et de la famine. On y parle de drague, de contraception, des ruses pour échapper à la vigilance parfois pesante d’un père…

Grâce aux superbes dessins et aux très belles couleurs de Clément Oubreri, on se croit vraiment transporté à Abidjan. A coup de détails et expressions typiques de l’Afrique de l’Ouest, la vie est décrite telle qu’elle est en ce moment là-bas. Pour les amateur de bande dessinée, sachez que pour ne rien gâcher, Joann Sfar est le directeur de cette nouvelle collection Bayou chez Gallimard…

Aya parle de sa grossesse à une tantieAutour de l’histoire d’Aya, il y a plein de bonus sympathiques : la préface d’Anna Gavalda, et l’indispensable lexique ivoirien avec les conseils pour bien rouler du tassaba (les fesses), les secrets du port du pagne ou encore les recettes du Gnamankoudji (jus de gingembre aux vertus aphrodisiaques), de banane plantain alloco et de la délicieuse sauce arachide.

Nous recommandons vivement la lecture de Aya de Yopougon. Elle nous a rappelé d’agréables souvenirs de l’Afrique et du Bénin. Vivement la suite de ses aventures à Yop City!

Feuilletez quelques pages de cette bande dessinée africaine en attendant la sortie du tome 2 le 7 septembre 2006. N’hésitez pas à nous laissez vos commentaires!

Acheter le Tome 1 de Aya de Yopougon.

L’association Equipartage au Babalù

L’association Equipartage, amie de Vidome, organise une soirée concert au Babalù le jeudi 29 juin 2006. Laissons Claire, Lise et Elsa nous présenter le programme de cet évènement…

L’association Equipartage, amie de Vidome, organise une soirée concert au Babalù le jeudi 29 juin 2006. Laissons Claire, Lise et Elsa nous présenter le programme de cet évènement…

Continuer la lecture de « L’association Equipartage au Babalù »

RIT en concert à Paris (+ un cadeau!)

Rit, auprès de son arbreTour à tour poète, humaniste, révolté, anti-militariste et nostalgique, RIT est un homme orchestre pas comme les autres dont il est difficile de ne pas tomber sous le charme. Guitare en bandoulière et pédales aux pieds, RIT distille ses textes poétiquement engagés sur fond de tendres mélodies reggae-blues. Tout le monde se retrouve dans ces morceaux de vie et on se dit peut-être que l’on peut dire tout bas, calmement, sans s’énerver, à ceux qui nous prennent de haut, que des chansons peuvent encore changer le monde. A voir sur scène en solo, pour un show maxi minimaliste ponctué de quelques envolées dub psychédélique.

Amoureux de l’Afrique et plus particulièrement du Bénin, où il enregistre actuellement un album avec Jaya et Bernardo Sandoval, RIT est de passage sur Paris pour quelques dates. Séance de rattrapage pour ceux qui l’auraient manqué lors de la soirée Vidome du 9 mars dernier, courrez vite le découvrir!

  • mardi 30 mai 2006: au Sentier des Halles à 21H
  • vendredi 2 juin 2006: à l‘Oscar Café à 20H30 (8 rue Vicq d’Azir, Paris Xe, M° Colonel Fabien)
  • salmedi 3 juin 2006: au Bailly Bar à 20H (27 rue Réaumur, Paris IIIe, M° Arts et Metier)
  • mercredi 7 juin 2006: à La Maroquinerie à 19H avec Le Petit Dernier + Semtazone + Flow (23 rue Boyer, Paris XXe, M° Ménilmontant)

Rit, Sans tambour ni trompette

Téléchargez l’album de RIT gratuitement!

RIT et Vidome vous offrent le dernier album « Sans tambour ni trompette » à télécharger gratuitement en mp3 sur le site www.ritlesite.fr. Laissez un commentaire sur cette news et nous vous enverrons le code d’activation pour télécharger l’album complet gratuitement!

Offre limitée valable jusqu’au 30 juin 2006

Les livres et le Bénin

Le livre est l’outil du progrès : il donne accès au savoir, à la liberté et à la paix. Il donne une chance à l’humanisation du monde. Qu’en est-il au Bénin ?

Séance de lecture lors d'une mission au bénin Selon le chercheur et professeur à l’Université Nationale du Bénin, Jean-Euloge Gbaguidi, parler du livre revient avant tout à parler de l’histoire de l’institution scolaire au Dahomey, devenu Bénin. Tout le processus littéraire n’est rien d’autre que la conséquence de la scolarisation. L’école béninoise a environ 1 siècle et demi. Pourtant elle n’est pas parvenue à faire entrer le livre dans le quotidien des gens. Et ce à cause de la perception qu’a le Béninois du livre : Le livre est considéré comme un intrus, un objet ennuyeux. Rares sont les personnes qui l’offriraient comme cadeau. Il est souvent utilisé comme moyen d’ascension sociale, pour préparer un diplôme par exemple, et non comme moyen d’épanouissement personnel et d’évasion. Dans le monde non-scolarisé, le livre est vu comme un objet diabolique et coûteux, appartenant aux peuples qui ont dominé l’homme noir pendant des siècles.

Le livre est l’outil du progrès : il donne accès au savoir, à la liberté et à la paix. Il donne une chance à l’humanisation du monde. Qu’en est-il au Bénin ?

Séance de lecture lors d'une mission au bénin Selon le chercheur et professeur à l’Université Nationale du Bénin, Jean-Euloge Gbaguidi, parler du livre revient avant tout à parler de l’histoire de l’institution scolaire au Dahomey, devenu Bénin. Tout le processus littéraire n’est rien d’autre que la conséquence de la scolarisation. L’école béninoise a environ 1 siècle et demi. Pourtant elle n’est pas parvenue à faire entrer le livre dans le quotidien des gens. Et ce à cause de la perception qu’a le Béninois du livre : Le livre est considéré comme un intrus, un objet ennuyeux. Rares sont les personnes qui l’offriraient comme cadeau. Il est souvent utilisé comme moyen d’ascension sociale, pour préparer un diplôme par exemple, et non comme moyen d’épanouissement personnel et d’évasion. Dans le monde non-scolarisé, le livre est vu comme un objet diabolique et coûteux, appartenant aux peuples qui ont dominé l’homme noir pendant des siècles.

Continuer la lecture de « Les livres et le Bénin »

Le Bookcrossing

Le bookcrossing ou le livre voyageurVous connaissez ?

C’est un concept basé sur le partage de la lecture via des « livres voyageurs ».

Aurélie, une jeune internaute française et membre du bookcrossing, nous a contacté pour développer ce concept au bénin. Son projet est vraiment original, et nous la soutenons à 100%. D’ailleurs, les premiers livres ont été envoyés à Kokoro pour commencer leur long voyage… Encore toutes nos félicitations!

Aurélie nous raconte comment tout a commencé:

J’ai découvert le phénomène alors que j’étais dans un train : sur le siège devant moi était assis, seul, un livre. Etrange… quelqu’un l’aurait-il oublié ? Et puis tiens ! Comme par hasard c’est le dernier Dan Brown que je comptais acheter ! Avec un léger sentiment de culpabilité, je m’en empare, m’assurant que personne ne zieutait par là… et puis je découvre l’étiquette collée sur la couverture :

Bonjour ! Tu viens de me trouver !
Je ne suis pas abandonné, je suis un livre qui voyage de mains en mains.
Lis moi et relâche moi dans un endroit public pour que quelqu’un d’autre fasse à son tour ma connaissance !
Pour savoir d’où je viens et qui m’a lu avant toi, tu peux te connecter sur :
http://bookcrossingfrance.apinc.org/
Et surtout donne tes impressions, ton opinion sur moi!

Idée géniale et surprenante, me voilà membre ! Je lâche souvent dans ma ville des livres, ceux que j’ai aimé et qui prennent la poussière dans ma bibliothèque, ou ceux dont je ne me sers plus. Cinémas, bars, bancs, jardins, boîtes aux lettres… tous les lieux sont bons pour déposer un livre ! On peut aussi participer, par le site Internet, à des chaînes et des échanges de livres entre inscrits. Il y a tant de choses à faire pour partager le goût de la lecture !

Le bookcrossing a été lancé aux Etats-Unis en 2001 et a commencé en France en 2003. Le défi est de répandre les livres voyageurs dans le monde entier. J’ai choisi le bénin, en envoyant 3 livres au CAEB (Centre des Activités Educatives du Bénin) à Abomey, et 3 autres au village de Kokoro. J’espère qu’ils arriveront à destination ! Ce n’est que le début de leur aventure…

Pour ceux que ça intéresse, le site : bookcrossing.com et le site miroir francophone : http://bookcrossingfrance.apinc.org/ Au début c’est un peu compliqué parce que c’est en anglais et qu’il y a un vocabulaire spécifique de base à assimiler, mais quand c’est parti on ne s’arrête plus… !

N’hésitez pas à me contacter par mail si vous avez des commentaires ou besoin d’aide : nata_8882*at*hotmail.com