Des nouvelles de Salomé

Beaucoup d’entre vous nous demandent des nouvelles des enfants du village de Kokoro. La petite Salomé remporte tous les suffrages (sa photo est la plus populaire et la mieux notée de notre galerie!). Elle a bien grandit depuis l’année dernière et elle se porte à merveille. Toujours timide, elle a passé beaucoup de temps avec les bénévoles de cet été. Elle est rentrée à l’école primaire cette année et elle va vite commencer à apprendre à lire et à écrire.

Dans les prochains jours, nous mettrons de nouvelles photos dans les galeries du site. Vous pourrez ainsi mieux connaître le village et les enfants de Kokoro…

La petite Salomé en Juillet 2004

Salomé en Juillet 2004

Beaucoup d’entre vous nous demandent des nouvelles des enfants du village de Kokoro. La petite Salomé remporte tous les suffrages (sa photo est la plus populaire et la mieux notée de notre galerie!). Elle a bien grandit depuis l’année dernière et elle se porte à merveille. Toujours timide, elle a passé beaucoup de temps avec les bénévoles de cet été. Elle est rentrée à l’école primaire cette année et elle va vite commencer à apprendre à lire et à écrire.

Dans les prochains jours, nous mettrons de nouvelles photos dans les galeries du site. Vous pourrez ainsi mieux connaître le village et les enfants de Kokoro…

La petite Salomé en Juillet 2004

Salomé en Juillet 2004

Continuer la lecture de « Des nouvelles de Salomé »

Un article sur Kokoro

Fontenay aux RosesUn article sur la mission Kokoro vient d’être publié dans le magasine d’information de Fontenay aux Roses (qui nous avait attribué la bourse d’« Aide aux projets jeunes »). Une exposition sera d’ailleurs organisée du 21 au 24 février 2005 dans les locaux du Point Jeunes de la ville. Venez nombreux !

Les jeunes sont solidaires: leurs actions 2004 exposées.

«Là où le cœur est, les pieds n’hésitent pas à aller, expo photo et vidéo du 21 au 24 février. Vous pourrez découvrir cette mission humanitaire à Kokoro au Bénin. Quatre jeunes (deux jeunes femmes et deux jeunes hommes) y sont partis apporter leur soutien aux enseignants locaux. Ils y ont dispensé des cours de vacances aux collégiens locaux et animé la vie locale.»

Colis envoyé à Kokoro

Ce matin, j’ai envoyé un gros colis de plus de 3 kilos par la Poste à destination de Kokoro. Dedans, plein de lettres, plus de 300 photos, des guides sur les MST, des petits cadeaux (des livres de coiffures pour Léa la coiffeuse du village et des Monsieur-Madame pour la petite Salomé).
J’espère que tout va arriver à bon port car vu la Poste béninoise, ce n’est pas gagné ! C’est pour ça que j’ai adressé le colis à Léon Biaou (qui a organisé notre séjour à Kokoro) qui vit à Cotonou. C’est lui qui ira porter le colis au village.

Conférence à la journée de la Guilde

Salut à tous,
Guilde Européenne du RaidCe matin a eu lieu la journée de rentrée de la Guilde Européenne du Raid. Plusieurs bénévoles ont présenté aux autres membres et bénévoles un compte rendu de leur mission. J’ai donc pu parler de notre expérience au village au nom des 8 membres des équipes de Kokoro. Appuyé par un diaporama de photos amusantes, cet exposé a été très bien perçu par le public et de nombreuses questions m’ont été posées. Ca me plait toujours autant de parler de cette aventure et de partager nos expériences…
Cette journée nous a aussi permis de retrouver certains des bénévoles partis avec nous au Bénin.

Doucement mais sûrement…

Nous nous renseignons beaucoup sur la façon de monter notre projet. Merci à tous ceux qui nous conseillent et qui nous guident. Nous avons aussi rédigé un rapport de mission détaillé à destination des membres de la Guilde Européenne du Raid, comme à ses volontaires, et plus particulièrement à nos “successeurs” de l’été 2005 et des suivants. Bien entendu, vous pouvez aussi consulter ce dossier riche en anecdotes et en illustrations (cf. rubrique Documents).
Bonne lecture…
enfant africain

De nouveaux projets…

Quelques semaines après notre retour du Bénin, nous pensons toujours beaucoup aux enfants et au village de Kokoro. Nous ne nous lassons pas de partager notre expérience avec nos proches et de leur montrer les nombreuses photos de notre périple.

Nous avons organisé un dîner entre les 2 équipes de Kokoro (celle de Juillet et celle d’Août). Il faut savoir qu’avant de rentrer, Nico et moi avons passé plusieurs jours à Kokoro pour un dernier adieu au village. Nous avons vraiment sympathisé avec Laetitia, Dawya, Johanna et Matthieu de l’équipe du mois d’Août. Suite à ce dîner nous avons décidé de continuer à aider Kokoro depuis la France. Nous allons créer une association dans le but de construire la maternité que tout le monde attend à Kokoro.
Vous en saurez plus prochainement…
Equipe de choc

De retour en France

Nicolas Cavelier et Basile GroultCa y est ! Après le coup de massue de mardi soir, nous sommes enfin de retour en France.
Nous vous avions laissé un message depuis les bureaux d’Afrique Airlines mardi soir. Nous avons été logés dans un hôtel de Cotonou et nous avons eu droit à une petite collation avant de nous coucher à 3 heures du matin.
Le lendemain matin, après le petit déjeuner, un taxi est venu nous chercher pour nous emmener à l’agence dans le but de discuter avec le responsable de la compagnie. Il était 10H30 lorsque nous sommes arrivés dans les locaux où les 30 passagers restés sur le tarmac la veille commençaient à perdre patience.
Heureusement que nous sommes restés groupés avec 8 autres personnes mardi soir, car nous avons beaucoup plus de poids que pour des réclamations individuelles. Après plus de 2 heures à parlementer, nous avons obtenu l’assurance de partir sur le vol de samedi 21 Août et une compensation financière de 250 FF par jour et par personne pour se loger et se nourrir. Autant dire qu’au Bénin cela représente beaucoup d’argent.
Ni une, ni deux, nous voilà parti, Nico et moi, à l’hôtel de Ouidah que nous avions tant apprécié quelques jours plus tôt. Notre bungalow sur la plage, à 50 mètres de la mer (80 FF la nuit!) et le restaurant de l’hôtel nous ont permis de digérer le décalage de notre retour.
Nous avons passé 3 jours à bronzer sur la plage et à faire des longueurs dans la piscine de l’hôtel voisin. Il faut avouer que nous nous en sommes bien sorti…
Un taxi est même venu nous rechercher samedi après midi pour nous rendre à l’agence d’Afrique Airlines. Nous avons reçu nos cartes d’embarquements et nos bagages ont étés enregistrés sans passer par l’aéroport. Super ! Heureusement car nous avions facilement 20 ou 25 kilos de surplus avec nos djembés, statuettes, masques…

Nos amis et nos proches étaient là pour nous accueillir à 7H00 du matin dimanche. Merci beaucoup pour eux et pour les autres qui auraient dû être là mercredi matin…
Nous allons rajouter des photos dès que possible sur le site pour vous faire partager nos aventures.
A très bientôt.

Les deux aventuriers

Le cauchemar !

Encore une nouvelle épreuve pour nous deux: notre avion, surbooké, est parti sans nous !
Nous n’avons pas pu embarquer ce soir dans l’avion pour Paris. Arrivé avec plus de deux heures d’avance à l’aéroport, nous avons enregistré nos bagages, mais n’avons pas pu embarquer. Trop de place ont été vendues par rapport aux sièges de l’avion.

Encore une nouvelle épreuve pour nous deux: notre avion, surbooké, est parti sans nous !
Nous n’avons pas pu embarquer ce soir dans l’avion pour Paris. Arrivé avec plus de deux heures d’avance à l’aéroport, nous avons enregistré nos bagages, mais n’avons pas pu embarquer. Trop de place ont été vendues par rapport aux sièges de l’avion.

Continuer la lecture de « Le cauchemar ! »

Etape à Dogbo !

Après une heure d’attente dans un cyber perdu au fin fond du Bénin, nous pouvons enfin profiter d’une connexion 56K pour 15 ordinateurs ! Nos deux nuits à Ouidah se sont passées à merveille: l’hôtel était terrible! Surtout le restaurant, où nous nous sommes éclatés le bide ! Pour la première fois depuis plus d’un mois nous avons mangé de la grande cuisine… Barracuda grillé, brochettes de bœuf braisé ou encore des demi-poulets bien dodus… Et tout ça pour à peine 30 FF le plat !
Samedi soir, un concert commémoratif de la Diaspora (Festival Gospel & Racines) avait lieu sur la plage à deux pas de notre hôtel. La musique était très bien et beaucoup de groupes internationaux se sont produits sur scène. Génial ! Le lendemain, nous avons profité de la plage et des quelques rayons du soleil de la matinée. Ensuite nous avons assisté à une cérémonie Vodou sur les revenants: quiconque touchait le pagne des danseurs mourrait sur le champ. Ca nous a fait froid dans le dos.

Ce matin, lundi, nous avons visité l’ancien fort portugais de Ouidah et nous avons pénétré dans la forêt sacrée à l’écart de la ville. Vous verrez les photos, c’était magnifique !
Nous sommes arrivés à Dogbo dans l’après midi pour y rejoindre un copain de classe parti en mission humanitaire au mois d’Août.
Nous dormons ici ce soir avant de partir pour Natittingou au Nord du pays. Ne vous inquiétez pas pour nous, tous se passe très bien.
A bientôt…

Nico et Baz

En route pour l’aventure…

Ca y est enfin ! Après quelques problèmes techniques à Cotonou, nous partons dans quelques minutes pour Ouidah et ses plages de sable fin. Nous y passerons une nuit ou deux avant d’aller à Dogbo rejoindre un ami parti lui aussi avec la Guilde. Ensuite, direction le nord et les environs de Natitingou pour du tourisme. Nous redescendrons en fin de semaine par Parakou, Toui et Kokoro où nous passerons deux nuits en compagnie de la nouvelle équipe.
C’est promis, nous vous donnerons des news si nous trouvons des cybers sur notre route… Et ne vous inquiétez pas pour nous, nous serons très prudents.
A très bientôt sur ce site (on sera dimanche 15 ou lundi 16 à Cotonou).

Nico et Baz, chargés comme des mulets