Des adieux difficiles à Kokoro

Ca y est ! Nous sommes partis ce matin de Kokoro…
Ca a été vraiment difficile pour nous 4, mais aussi pour les enfants et amis que nous nous sommes fait là-bas. Les larmes ont coulé à flot et nous ne rêvons que d’une chose: retourner dans « notre village » dans quelques années !

Ca y est ! Nous sommes partis ce matin de Kokoro…
Ca a été vraiment difficile pour nous 4, mais aussi pour les enfants et amis que nous nous sommes fait là-bas. Les larmes ont coulé à flot et nous ne rêvons que d’une chose: retourner dans « notre village » dans quelques années !

Continuer la lecture de « Des adieux difficiles à Kokoro »

Un 14 Juillet au Bénin ;o)

Coucou tout le monde !
On n’a pas eu l’occasion de vous donner trop de nouvelles dernièrement, mais le Bénin n’est définitivement pas le berceau de l’Internet !
Ca y est, nous avons commencé les cours au collège du village au lieu des primaires. Ce qui est finalement une bonne chose car les enfants du primaire ne parlent quasiment pas français. Hier nous étions au collège de 8H à 12H. Les enfants sont attentifs, mais ont des difficultés avec notre accent. Malgré tout, ils sont heureux d’apprendre auprès des « yovos » en pleine période de vacances.
Après une sieste méritée (et très respectée au Bénin), nous sommes allés à l’école primaire de 15H à 17H pour faire des animations avec les enfants: coloriages, foot, lecture, petits jeux et chants (Annabelle chante à la perfection « le petit indien Nagawika »)…
Le village est très heureux de nous avoir. C’est la première fois que des européens viennent à Kokoro pour s’occuper de leurs enfants. Tout le monde se met en quatre pour nous faciliter la vie (repas, eau, électricité, visites…). Aujourd’hui, nous avons rencontré le « Balé » du village, qui représente le roi (maire) dans les petites agglomérations. Nous lui avons apporté une bouteille de vin, et pour nous remercier, il nous a offert un coq vivant et une poule ! Nous les mangerons lundi soir, car demain midi, nous partons pour Cotonou, afin d’aller fêter le 14 juillet à l’ambassade de France. Grosses bises à tous…

La Kokoro team !

Enfin un cyber café !

Coucou tout le monde !

Après avoir parcouru 110 km à 8 dans une Peugeot 505, nous voilà dans un cyber café qui fonctionne L’arrivée à Cotonou samedi soir a été chaotique, on est arrivé à 23H et nous avons dormi chez un instituteur de Cotonou. La bouffe est bonne, mais les sanitaires ressemble aux pires épreuves de Fear Factor (vers blanc, cafards, blattes à gogo!). On s’est baigné à la plage et on a profité du soleil.
Après 3 jours passés à Cotonou pour changer notre argent, nous voilà parti pour Kokoro le mardi à 13H (départ initialement prévu à 9H !). L’accueil qui nous a été fait était très chaleureux. Les enfants sont tous ravis de notre arrivé. Nous avons la chance d’avoir une maison en « dur », et l’électricité a été installée hier soir. Nous avons aussi deux vrai lits dans deux chambres, un salon, et deux petites salles faisant office de cuisine et de débarra. Pour la douche, deux possibilités: lavage à la bassine d’eau puisée du puits, ou bien profiter des averses tropicales (des gouttes grosses comme des sceaux d’eau !).
La nourriture est cuisinée par des mamans adorables. C’est délicieux, mais toujours très épicé.

Ce week-end, nous partons à Toui (à 30 km de Kokoro) pour participer à la fête des masques. On y rejoindra l’équipe de 8 personnes avec laquelle nous avons partagé les 3 jours à Cotonou.
Nous passerons aussi le 14 Juillet à l’ambassade de France de Cotonou (encore 5 heures de trajet à l’aller et 5 heures au retour). Nous commencerons à donner des cours de soutien aux collégiens vendredi matin. Nico et moi on s’occupe des maths, physique et des bases de l’informatique. Annabelle, appelée « bébé » par le directeur du collège, s’occupera du français et de l’histoire géo. Myriam aura les cours de SVT et d’anglais à sa charge.
Voilà tout pour aujourd’hui, les nouvelles ne sont pas aussi fraîches que nous l’aurions souhaité, mais nous tacherons de vous tenir informé pour la suite.
Bisous de toute l’équipe.

Annabelle, Myriam, Nico et Baz