C’est la rentrée pour Vidome

Bonjour à tous,

Après les deux missions humanitaires de cet été à Kokoro, c’est la rentrée pour VIDOME ! Voilà donc un petit bilan des activités des derniers mois.

Narcisse et Raoul, fiers d'avoir passé leur BEPC

Bonjour à tous,

Après les deux missions humanitaires de cet été à Kokoro, c’est la rentrée pour VIDOME ! Voilà donc un petit bilan des activités des derniers mois.

Narcisse et Raoul, fiers d'avoir passé leur BEPC

Continuer la lecture de « C’est la rentrée pour Vidome »

Les enfants-sorciers

La pratique de l’infanticide reste très répandue dans le pays, notamment chez les ethnies baatonous, bokos et peuls du nord-Bénin. Pour ces peuples, les nourrissons dont la naissance ou le développement n’obéit pas à certaines « normes tribales » sont maudits et doivent être sacrifiés.

Et il en faut peu pour que l’enfant soit condamné à mort : il suffit qu’il se présente par les pieds, l’épaule ou le siège, voire par la tête, le visage face au sol. De même, l’enfant sera condamné si sa mère meurt en couche, s’il ne fait pas ses dents avant l’âge de huit mois, ou si sa première dent apparaît sur la mâchoire supérieure.

Les enfants ainsi stigmatisés sont alors confiés à un « réparateur ». Celui-ci attache une corde autour des chevilles de l’enfant et le tourne plusieurs fois autour d’un arbre avant de fracasser le crâne du nourrisson contre le tronc de l’arbre. Le réparateur peut également noyer l’enfant ou l’empoisonner afin d’exorciser le mal que celui-ci apporte sur la terre. Dans certains cas, les pauvres victimes peuvent être tout simplement abandonnées dans la brousse et finiront par mourir dévorées par une bête sauvage… Plus rarement trouvées et sauvées par une âme charitable.

La jeune Salomé, dormant devant sa case

Il existe une ONG béninoise, Espoir Lutte contre l’Infanticide au Bénin (ELIB) de l’abbé Sika qui lutte pour l’abolition des sacrifices de bébés « sorciers » et prend en charge les nourrissons abandonnés… Une trentaine d’enfants sont actuellement hébergés par cette ONG. ELIB exhorte le gouvernement béninois à mettre en place des lois, afin de protéger les enfants menacés et de punir les personnes coupables d’infanticides.

L’abbé a notamment observé que depuis la construction, il y a deux ans, d’une maternité à Sékoudougou, un village proche de Kouandé, plus de 300 bébés « sorciers » ont été épargnés par la population locale. Mais au Bénin, pays de 6,5 millions d’habitants, très touché par la pauvreté, les associations de protection de l’enfant savent bien qu’elles ont encore du pain sur la planche.

Les enfants qui, par miracle, sont sauvés et qui continuent de vivre dans leur milieu social sont à jamais traumatisés et marqués d’un sentiment paradoxal de culpabilité. Leur intégration est difficile. Ils sont toujours poursuivis et une menace de mort pèse continuellement sur eux lorsqu’un malheur survient dans leur famille.

L’infanticide rituel est loin d’être éradiqué. Malgré les campagnes d’information et de sensibilisation menées par les organisations de protection de l’enfant, de nombreuses communautés rurales du nord du Bénin perpétuent cette pratique en toute impunité. Il faut cependant relativiser ce phénomène. Il est vrai que ces pratiques ont existé et existent encore aujourd’hui, mais nettement moins que par le passé. La sorcellerie et l’infanticide sont des pratiques en voie de disparition au Bénin. Ce qui n’est pas le cas des mutilations génitales féminines qui persistent encore dans ce pays d’Afrique de l’Ouest…

[Source: IRIN (Agence de presse des Nations Unies)]

La numérotation téléphonique change au Bénin

Afin de s’aligner sur les standards internationaux, accroître son parc téléphonique et développer de nouveaux services de télécommunication, le Bénin utilise un nouveau plan de numérotation à 8 chiffres depuis samedi 17 Septembre.

Jeunes de Kokoro souriants

Nouvelle numérotation téléphonique au Bénin

Pour téléphoner au Bénin, il faut dorénavant composer, pour les réseaux Mobiles :

  • 90 + l’ancien numéro pour le réseau Libercom, filiale de l’opérateur national des télécommunications Bénin Telecom. (les anciens numéros commençant par 01, 02, 03, 04, 66, 90, 91, 92, 93 et 94)
  • 93 + l’ancien numéro pour le réseau Bell Bénin, société privée béninoise. (les anciens numéros commençant par 14, 20, 23, 70, 74 et 99)
  • 95 + l’ancien numéro pour le réseau Telecel. (les anciens numéros commençant par 05, 06, 15, 28, 40, 42, 45, 56, 71, 79, 81, 84, 85, 86, 95, et 96)
  • 97 + l’ancien numéro pour le réseau Areeba, anciennement Bénin Cell, société privée béninoise. (les anciens numéros commençant par 07, 08, 09, 13, 26, 44, 47, 48, 57, 58, 60, 64, 68, 69, 72, 76, 77, 87, 88, 89, 97 et 98)

Bénin réseau Libercom Bénin réseau Bell Bénin Bénin réseau Telecel Bénin réseau Areeba

Pour téléphoner sur le fixe dans les Départements, il faudra désormais faire précéder l’ancien numéro de :

  • 20 pour le Département de l’Ouémé – Plateau
  • 21 pour le Littoral – Atlantique
  • 22 pour le Mono – Couffo et pour le Zou – Colines
  • 23 pour l’Atacora – Dongo et Alibori.

Le Bénin est ainsi divisé en quatre grandes zones en matière de télécommunications.

Pour tout appel provenant de l’extérieur, l’indicatif du Bénin reste inchangé: 00229

Selon le Gouvernement, l’évolution enregistrée dans ce secteur devrait permettre de rapprocher davantage les populations du téléphone, en installant des centres téléphoniques publics ou des centres de communications communautaires.

Les statistiques les plus récentes indiquent que dans le domaine de la téléphonie mobile, le Bénin arrive en 5e place (après la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso et avant le Togo et le Niger) en nombre d’abonnés avec un total de 420 000 abonnés (180 000 pour Telecel, 100 000 pour BéninCel exæquo avec Libercom et 40 000 pour Bell Bénin). Le parc de téléphones fixes est de 76 000 lignes principales.

Vous trouverez toutes les informations utiles pour convertire vos numéros dans la nouvelle numérotation sur le site du gouvernement béninois: Nouveau plan de numérotation téléphonique

Ou téléchargez la brochure expliquant comment téléphoner au Bénin, sur les fixes et les portables : le guide de la nouvelle numérotation au bénin.

[Source: Altervision]

Et pour téléphoner moins cher au Bénin et dans le reste de l’Afrique, utilisez Manifone et tester ce service gratuitement:

Nouvelles résolutions de l’OMS

Pour la première fois, les principaux responsables dans le domaine de la santé maternelle, des enfants et des nouveaux-nés ont joint leurs efforts au sein d’un partenariat mondial, a annoncé aujourd’hui l’agence des Nations Unies pour la santé. Près de 11 millions d’enfants et un demi-million de mères meurent chaque année de maladies que l’on sait prévenir.

La matronne de Kokoro et l'infirmier

Pour la première fois, les principaux responsables dans le domaine de la santé maternelle, des enfants et des nouveaux-nés ont joint leurs efforts au sein d’un partenariat mondial, a annoncé aujourd’hui l’agence des Nations Unies pour la santé. Près de 11 millions d’enfants et un demi-million de mères meurent chaque année de maladies que l’on sait prévenir.

La matronne de Kokoro et l'infirmier

Continuer la lecture de « Nouvelles résolutions de l’OMS »

L’analphabétisme en Afrique

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en exergue, à Addis Abeba (en Ethiopie) où se tient actuellement un séminaire des ministres africains de l’éducation, « le rôle critique » de l’agriculture et « l’importance primordiale » de l’éducation pour le développement durable et l’éradication de la pauvreté en milieu rural.

Dans un rapport présenté jeudi, au deuxième jour du séminaire organisé sur « L’éducation pour les populations rurales : leçons, options et priorités », la FAO soutient que l’éducation est la manière la plus efficace de permettre aux zones rurales de s’affranchir de la pauvreté et d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (les OMD, encore eux) en Afrique subsaharienne.

Ecoliers au Bénin

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en exergue, à Addis Abeba (en Ethiopie) où se tient actuellement un séminaire des ministres africains de l’éducation, « le rôle critique » de l’agriculture et « l’importance primordiale » de l’éducation pour le développement durable et l’éradication de la pauvreté en milieu rural.

Dans un rapport présenté jeudi, au deuxième jour du séminaire organisé sur « L’éducation pour les populations rurales : leçons, options et priorités », la FAO soutient que l’éducation est la manière la plus efficace de permettre aux zones rurales de s’affranchir de la pauvreté et d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (les OMD, encore eux) en Afrique subsaharienne.

Ecoliers au Bénin

Continuer la lecture de « L’analphabétisme en Afrique »

Le Bénin, un modèle démocratique

« Le Bénin continue de donner une bonne leçon de démocratie à toute l’Afrique », a déclaré le ministre français à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, Mme Brigitte Girardin, à la fin d’une visite qu’elle a effectuée à Cotonou il y a une semaine, faisant allusion à la décision du président Mathieu Kérékou de respecter la Constitution et de ne pas briguer un troisième mandat de cinq ans à la tête du pays.

Le ministre français s’est rendue au Bénin à la demande du président Jacques Chirac pour apporter un « message d’amitié de la France » qui souhaite « plus que jamais avoir une coopération forte » avec ce pays francophone de l’Afrique de l’ouest.

« La France va poursuivre cette coopération sur les secteurs qui apportent une très grande priorité aux infrastructures, à l’agriculture, à l’éducation et à la sécurité alimentaire« , selon Mme Girardin.

Au cours d’une audience que lui a accordée le chef de l’Etat béninois, le ministre français a annoncé que la France « accorde au Bénin une aide alimentaire d’urgence de 150 000 euros » pour parer à l’éventualité « d’une crise alimentaire grave » dans la région jouxtant le Niger où sévit une disette.

« Dans les prochaine semaines, une mission du ministère français des Finances se rendra à Cotonou, pour évaluer la possibilité d’octroyer une aide budgétaire de 1,7 million d’euros de la France au Bénin », a promis le ministre.

Pour rappel, à la veille de la Conférence Nationale des Forces Vives qui a enfanté la démocratie béninoise en 1990, Chirac alors en visite en Côte-d’Ivoire, avait estimé que les Africains n’étaient pas mûrs pour la démocratie. Ce qui avait soulevé un tollé général au sein de la classe politique béninoise.

[Source: XINHUA, le 6 septembre 2005]

Nouvelles d’une partie des volontaires de Kokoro Juillet!

Bonjour à tous,

Ce n’est qu’aujourd’hui que nous arrivons à mettre un message sur le site! Le retour a été quelque peu bousculé !

En tout cas nous sommes toujours aussi tristes de notre départ ! Les Kokorois ainsi que la famille de Léon à Calavi nous manquent beaucoup.

Nous avons pu repasser quelques jours à Kokoro durant le mois d’aout et nous avons donc fait un petit bout de chemin avec l’équipe d’Août. Les filles étaient vraiment ravies de leur mission ! Elles ont pu faire de nombreuses choses avec les enfants, elles ont pu faire diverses activités sportives et manuelles avec eux !

Les sourires des enfants pour les remercier étaient toujours aussi radieux !

Merci à tous pour vos messages durant ces 2 mois !

A bientôt

Ingrid et Antoine