L’ordinateur portable à 100 dollars est là

Le prototype de l’ordinateur à 100 dollars a été présenté à Tunis à l’occasion du Sommet Mondial de la Société de l’Information. Conçu par le Massachussets Institut of Technology, cet ordinateur portable, robuste et rechargeable à l’aide d’une manivelle, devrait permettre l’accès à Internet à des milliers d’écoliers de pays en voie de développement. Selon la banque Mondiale, trois quarts des internautes vivent dans la partie du monde qui compte moins de 15% des habitants de la planète. Le 100$ laptop sera-t-il le remède à la fracture numérique?

Photo du portable à 100$, le "100$ laptop"

Le prototype de l’ordinateur à 100 dollars a été présenté à Tunis à l’occasion du Sommet Mondial de la Société de l’Information. Conçu par le Massachussets Institut of Technology, cet ordinateur portable, robuste et rechargeable à l’aide d’une manivelle, devrait permettre l’accès à Internet à des milliers d’écoliers de pays en voie de développement. Selon la banque Mondiale, trois quarts des internautes vivent dans la partie du monde qui compte moins de 15% des habitants de la planète. Le 100$ laptop sera-t-il le remède à la fracture numérique?

Photo du portable à 100$, le "100$ laptop"

Continuer la lecture de « L’ordinateur portable à 100 dollars est là »

Une pénurie alimentaire au Bénin?

Sac de maïs africainSi le Programme Alimentaire Mondial (PAM) n’obtient pas les fonds sollicités auprès des bailleurs de fonds américains avant la fin de l’année, il ne sera plus en mesure d’apporter l’aide alimentaire d’urgence nécessaire aux quelque 65 000 personnes qui ont dû fuir le Togo ou se réfugier à l’intérieur du pays pour échapper aux violences politiques. L’agence des Nations Unies met en garde contre les troubles que pourrait provoquer une pénurie alimentaire dans ces camps de réfugiés.

La plupart des réfugiés togolais vivent dans des camps ou au sein de communautés d’accueil au Bénin et au Ghana après avoir fui les violences post-électorales qui ont secoué le pays en avril. A ce jour, le PAM n’a reçu que 410 000 dollars sur les 3 millions nécessaires pour assurer une aide alimentaire jusqu’en mars 2006…

[Source: United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs – Integrated Regional Information Networks]

La faim continue de tuer en Afrique

Banière de l'état de l'insécurité alimentaire

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’objectif fixé en 1996 de réduire de moitié la faim dans le monde d’ici à 2015 ne sera pas atteint.

La famine et la malnutrition tuent près de six millions d’enfants chaque année, et la décennie 2000 voit déjà plus de gens dénutris en Afrique subsaharienne qu’il y a 10 ans. Selon le dernier rapport de la FAO, le nombre de ces petites victimes, affaiblies car sous-alimentées, meurent de maladies qui sont pourtant guérissables, diarrhées, pneumonie, paludisme ou rougeole.

« Réduire la faim devrait devenir la force motrice pour le progrès et l’espoir, car une meilleure nutrition entraîne une meilleure santé, augmente la participation scolaire, réduit la mortalité infantile et maternelle, rend le pouvoir aux femmes, réduit l’incidence de la mortalité par le sida, le paludisme et la tuberculose », écrit Jacques Diouf, directeur général de la FAO.

Au moment où la communauté internationale passe en revue les progrès accomplis en vue de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et prépare l’examen à moyen terme du Sommet mondial de l’alimentation (SMA), L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2005 s’attache à souligner l’importance critique de la réduction de la faim à la fois en tant qu’objectif explicite du SMA et de l’OMD1 et en tant que condition essentielle à la réalisation des autres OMD.

Lire l’intégralité du rapport sur l’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2005. Au sommaire:

  • Éducation et sous-alimentation
  • Égalité hommes-femmes et autonomisation des femmes
  • Réduire la faim, sauver des vies d’enfants
  • Améliorer la santé maternelle
  • Lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose
  • Augmentation de l’aide et échanges plus équitables
  • Améliorer la pérennité de l’environnement et la sécurité alimentaire…

En savoir plus sur les OMD sur le site du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

Paludisme en Afrique

Le paludisme en Afrique de l'OuestToutes les trente secondes, le paludisme tue un enfant. Chaque année, 300 millions de personnes sont infectées, dont 90% en Afrique. Le paludisme est une maladie parasitaire potentiellement mortelle transmise par des moustiques.

Elle fait aussi sérieusement obstacle au développement économique et social. En Afrique aujourd’hui, on sait que le paludisme est à la fois une maladie de la pauvreté et une cause de pauvreté. La croissance économique des pays de forte transmission a toujours été inférieure à celle des pays sans paludisme. On estime à plus de 12 milliards la perte annuelle de PIB due au paludisme en Afrique, alors qu’une fraction de cette somme suffirait à le maîtriser. Cela représente aussi 40% du budget annuel de la santé.

Le paludisme en Afrique de l'OuestToutes les trente secondes, le paludisme tue un enfant. Chaque année, 300 millions de personnes sont infectées, dont 90% en Afrique. Le paludisme est une maladie parasitaire potentiellement mortelle transmise par des moustiques.

Elle fait aussi sérieusement obstacle au développement économique et social. En Afrique aujourd’hui, on sait que le paludisme est à la fois une maladie de la pauvreté et une cause de pauvreté. La croissance économique des pays de forte transmission a toujours été inférieure à celle des pays sans paludisme. On estime à plus de 12 milliards la perte annuelle de PIB due au paludisme en Afrique, alors qu’une fraction de cette somme suffirait à le maîtriser. Cela représente aussi 40% du budget annuel de la santé.

Continuer la lecture de « Paludisme en Afrique »

La semaine de la solidarité internationale

La 8e semaine de la solidarité internationalePlus de 800 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, 100 millions d’enfants vivent dans les rues, la moitié de l’humanité vit avec moins de 2 dollars par jour. Les inégalités n’ont jamais été aussi grandes entre pays et à l’intérieur de chaque pays, y compris dans les Etats du Nord.

Du 12 au 20 novembre 2005, rejoignez la 8e Semaine de la solidarité internationale ! La grande campagne nationale de sensibilisation et d’information à la solidarité internationale et au développement durable.

Associations, ONG, syndicats, collectivités territoriales, établissements scolaires, comité d’entreprise ou simple bénévole se mobilisent dans toute la France du 12 au 20 novembre 2005. L’ensemble des acteurs proposera au public de multiples pistes concrètes pour agir en citoyen solidaire. Venez participer aux animations de sensibilisation aux enjeux de la solidarité internationale, des plus sérieuses aux plus festives…

La 8e semaine de la solidarité internationalePlus de 800 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, 100 millions d’enfants vivent dans les rues, la moitié de l’humanité vit avec moins de 2 dollars par jour. Les inégalités n’ont jamais été aussi grandes entre pays et à l’intérieur de chaque pays, y compris dans les Etats du Nord.

Du 12 au 20 novembre 2005, rejoignez la 8e Semaine de la solidarité internationale ! La grande campagne nationale de sensibilisation et d’information à la solidarité internationale et au développement durable.

Associations, ONG, syndicats, collectivités territoriales, établissements scolaires, comité d’entreprise ou simple bénévole se mobilisent dans toute la France du 12 au 20 novembre 2005. L’ensemble des acteurs proposera au public de multiples pistes concrètes pour agir en citoyen solidaire. Venez participer aux animations de sensibilisation aux enjeux de la solidarité internationale, des plus sérieuses aux plus festives…

Continuer la lecture de « La semaine de la solidarité internationale »