Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Le mois d’août et ses caprices

| Un commentaire

Par ce qu’elle nous a fait sourir et qu’au Bénin c’est l’hiver, voici la chronique du jour de François Mensah, datée du 10 août 2007, Journal Fraternité.

Paysage d'Afrique de l'Ouest en hiverAoût, le mois de l’empereur romain Auguste, un mois pas comme les autres au Bénin et ailleurs. Le 8ème mois de l’année est celui du froid au Bénin.

Un froid connu et reconnu de tous depuis ce que d’aucuns qualifieraient de temps immémoriaux. Ce fameux mois d’Août fait d’énormes ravages par le biais de son acolyte de vent. Un vent frais et glacial qui n’hésite pas à prêter mains fortes aux arthroses et autres douleurs dans les articulations qui prennent d’assaut les corps de certains compatriotes. Par ces temps-ci, les chutes sont à éviter car les entorses, luxations et autres bobos contractés au niveau des muscles sont plus que redoutés parce qu’étant en réalité redoutables.

Les difficultés musculaires mettent plus de temps à disparaître. Les hypertendus n’ont qu’à se tenir à carreau car les cas de paralysie ne sont pas rares pour les moins chanceux. Des exemples précis nous confortent dans notre assertion même si nous sommes loin d’être des médecins. Quant aux enfants, couvrez-les et surveillez-les de près car beaucoup de maux les guettent ce mois-ci. Rhume, toux, grippe et compagnie ont déployé leur arsenal sur la cité. Les plus vulnérables au niveau des adultes sont pour la plupart les moins jeunes. Les personnes séniles, qu’elles soient du 3ème ou du 4ème âge meurent facilement en Août.

L’air impitoyable qui souffle et qui balaie tout sur son passage ne leur fait guère de cadeaux. C’est le moment où la vigilance doit être de mise et la négligence boutée hors du circuit de fonctionnement de chacun. Le mois d’Août a ses spécificités qu’il ne faut guère ignorer. Et qui ose braver les affres de ce mois particulier en fait les frais. Avis aux jeunes filles et à leurs compagnons. Les ébats amoureux sont plus que fréquents en Août. Et l’expérience a démontré que les grossesses sont extrêmement fréquentes en ce 8ème mois de l’année. Tels des animaux en période de rut, hommes et femmes, adolescents n’y vont pas du dos de la cuillère pour se satisfaire, que dis-je, pour combattre le froid. Et dans bien des cas, ce sont les grossesses indésirées qui sont enregistrées.

Dans le même temps, les débits d’alcool deviennent de plus en plus fréquentables, surtout ceux où l’on consomme les liqueurs, qu’elles soient locales ou importées. Les « Sodabidromes », « Gbèlèdromes » et kiosques spécialisés dans la consommation de liquides dits rechauffants font de bonnes recettes quand les consommateurs préparent leur corps à la cirrhose du foie.

De toutes les façons, il fait froid et les Béninois essaient de s’adapter à la situation. Et puisqu’on parle de froid, laissez-moi vous raconter l’histoire du canard qui, en plein hiver, disait à une poule : « j’ai la chair de poule » et à la poule de rétorquer : « il fait un froid de canard ».

Un Commentaire

  1. enter text? test, sorry

    dfdf767df

Laisser un commentaire