Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Pourquoi VIDOME ?

| Un commentaire

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé ce que signifiait le mot «vidome».
En fait, l’idée me vient de M. Padonou, un instituteur français d’origine béninoise que j’ai rencontré pour préparer le voyage. C’est un mot en Fon, le dialecte le plus répandu au Bénin, après le français. On pourrait l’interpréter comme ça :
« vi » = l’enfant
« do » = avoir besoin
« me » = quelqu’un
Ce qui donne « les enfants ont besoin de nous ».
De plus, cela rappelle un phénomène dont on parle beaucoup au Bénin : le vidomegon.

Voici l’extrait d’un article paru dans Libération le 28 Avril 2004 :

« Au Bénin, plus de 500 000 enfants seraient exploités, maltraités ou «exportés» dans les pays voisins pour travailler dans des conditions proches de l’esclavage. Dans cette société à la dérive, le phénomène de l’enfant-marchandise passe pour une situation normale. Autrefois, les parents confiaient leurs enfants à des familles plus fortunées qui assuraient l’éducation. Cette coutume, appelée vidomegon, s’est pervertie. On fait maintenant du profit avec l’enfant placé, et lorsqu’il fait défaut, on l’achète. Dès l’âge de 6 ans, les gamins travaillent sur les chantiers, les marchés, quand ils ne sont pas prostitués. Ils sont fournis le plus souvent par des intermédiaires battant les campagnes. Ceux-ci, pour rassurer les parents crédules, envoient quelquefois de la ville la photo de l’enfant, propre et bien habillé. »

Notre objectif principal est de diminuer le taux d’échec scolaire afin de favoriser de réelles opportunités d’emploi et de restaurer la confiance en soi des enfants et de leurs parents.
Nous n’avons pas la prétention changer le monde, mais si par notre action nous permettons à quelques enfants d’éviter de subir le même sort…

Un Commentaire

  1. Je ne partage pas votre explication sur le mot "Vidômè" qui veut dire plutôt littéralement dire: "l’enfant à des gens". Merci toutefois pour tout ce que vous faites dans mon pays. du courage!

Laisser un commentaire