Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Bénin (juillet 2006): Mission d’enseignement accomplie!

| 2 commentaires

Alexia, Marie, Guillaume et Sébastien constituent l’équipe d’enseignants partie à Kokoro (Bénin) pendant le mois de juillet. Fraîchement rentrés, ils racontent…

Et voilà… Nous sommes rentrés en France après quatre semaines exceptionnelles passées au Bénin. Le retour à la vie européenne est assez difficile et tant de détails me manquent : les chants et les rires des enfants, leur présence perpétuelle, les «bonne arrivée» et les «odji dada ?… adoukpé»[1] que l’on entend toute la journée, les conversations parfois un peu piquantes sur la vie et les habitudes françaises… même les cris nocturnes des biquettes, les nuits sous moustiquaires et les douches au seau avaient fait leur place dans mon quotidien…

Alexia Furon, Sébastien Gallas, Guillaume Nevoux et Marie MazeraiSi les kokorois sont accueillants, le reste des béninois l’est tout autant… A chacune de nos escales de fin de semaine nous avons rencontré des gens qui nous ont aidés, conseillés, faits découvrir un peu de leur pays et de leur culture… Mais Kokoro… rien ne vaut Kokoro! En si peu de temps, nous avons été intégré parmi l’ensemble des villageois et les quitter a été un véritable déchirement.

Malgré le peu de recul, il me semble que notre mission s’est très bien déroulée. Notre équipe s’est très bien entendue et nos différentes personnalités se sont bien complétées. Nous avons mis en place les cours aux collégiens chaque matin de la semaine: français pour Marie, anglais pour Guillaume, histoire-géographie pour Sébastien et mathématiques pour moi. Lors de notre deuxième semaine de cours, Gilbert, lycéen kokorois, est venu nous aider et a donné des cours de SVT.

Tous les après-midi, nous avons mis en place des jeux pour les enfants de l’école primaire auxquels beaucoup de collégiens ont participé. C’était formidable de voir tous ces enfants si enthousiastes quelles que soient les activités proposées. Et l’enthousiasme s’est transformé en euphorie lors des deux journées consacrées aux grands jeux…

Notre séjour a aussi été consacré à l’avancement du projet maternité et à l’élaboration d’un constat par rapport aux besoins en eau du village.

Pour ma part, mais je crois que mes coéquipiers l’ont également vécu comme tel, j’ai l’impression d’avoir infiniment plus reçu que donné et je me sens riche de nouvelles valeurs et habitudes de vie. J’ai vécu cette première expérience sur le continent africain comme un immense coup de cœur ! J’espère que la vie me donnera l’occasion de retourner à Kokoro… «Adoukpé»

Alexia Furon, membre de l’équipe de juillet 2006

Notes

[1] Expressions nago signifiant : « bien réveillé ?…si dieu le veut » que les habitants utilisent très souvent

2 Commentaires

  1. ah la la !!!! c’est tellement merveilleux de lire ça ! on a l’impression d’être de retour au village !!!!! Gros bisous à tous et on se voit a la rentrée…..

  2. Bonjour, on m’a déjà parlé des missions d’enseignement au Bénin, et cela fait maintenant 2 ans que j’attends l’opportunité d’y participer. Pourriez-vous m’indiquer les contacts ou me donner des informations concernant ce type d’initiatives.

    Merci
    Cordialement
    Mathieu

Laisser un commentaire