Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Pour une meilleure scolarisation des filles au Bénin

| 3 commentaires

Le Bénin s’est approprié l’initiative pour l’éducation des filles en Afrique dans le cadre de sa coopération avec l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance), connue sous le label Education et Communauté (EDUCOM). En partie financé par les Pays-Bas, ce projet a mis en œuvre une série de stratégies destinées à assurer la parité entre les filles et garçons afin d’atteindre une scolarité universelle.

Campagne de scolarisation des filles au BéninL’ambassadeur des Pays-Bas, Abraham Van Ojik et le Représentant de l’UNICEF, Philipe Duamelle, ont signé jeudi 6 juillet 2006 un accord de coopération, d’un montant de près de 3,9 milliards de Fcfa, portant sur l’accélération de la scolarisation des filles au Bénin.

« En dépit des progrès notables réalisés ces dernières années, il y a encore un écart de 21 points entre le nombre de garçons et de filles à l’école. Une fille sur trois au Bénin n’est toujours pas scolarisée, alors cet engagement significatif des Pays-Bas sera d’une importance cruciale pour l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement et va permettre à un nombre croissant de filles d’avoir accès à une éducation de qualité ».

Ainsi s’exprimait, le représentant de l’Unicef, à l’occasion de la cérémonie qui a suivie cette coopération. Il s’agit, selon lui, d’un accord très important qui va permettre de progresser vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement à savoir « l’éducation pour tous en 2015 ».

Les fonds alloués à l’Unicef par les Pays-Bas serviront à appuyer la mise en œuvre du « Paquet Educatif Essentiel » (PEE), a fait savoir le directeur adjoint de cabinet du Ministère des enseignements primaire et secondaire du Bénin, Babiao Agbandou Yolou. Selon ce dernier, le « Paquet Educatif Essentiel » se définit comme les actions prioritaires pour l’accélération de la scolarisation des filles. Il a précisé que c’est une composante du plan décennal pour l’éducation développée par le gouvernement béninois et ses partenaires. En effet, le PEE est constitué d’un ensemble de services et de produits de base dont la disponibilité permet à tous les enfants, principalement les filles, d’avoir accès à une éducation de qualité.

[Sources: R. A (Coll) et L’Autre Quotidien]

3 Commentaires

  1. je suis intéressé par vos actions et j’aimerais savoir si je peux travailler avec vous .
    je vous informe que c’est le nom de mon blog qui est au dessus .
    je me debrouille comme ca en racollant les infos un peu partout.
    mais aussi ,je suis etudiant en maitrise de sociologie en cote d’ivoire. merci et a bientot

  2. j’ai vu vos actions en faisant mes recherches sur mon mémoire de maitrise en sociologie et cela m’a beaucoup,je suis béninois et je fais mes sur les fondements de la déscolarisations des filles dans l’arrondissement d’Avrankou au Bénin.C’est mon rève travailler dans le social,si vous pouvez m’aider à le réaliser je serai comblé mème en tant que volontaire je l’accepte,aidez moi s’il vous plait.Merci

  3. je suis entrain de développer actuellement un thème de soutenance sur une des causes de la déscolarisation des jeunes filles dans une commune du nord bénin.selon vous qu’elle peut être l’influence des activités économiques informelles sur la déscolarisation des filles?si je peut être invité pour avoir des discutions à propos je ferai le déplacement qu’elle que l’endroit sur le territoire national.merci

Laisser un commentaire