L’analphabétisme en Afrique

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en exergue, à Addis Abeba (en Ethiopie) où se tient actuellement un séminaire des ministres africains de l’éducation, « le rôle critique » de l’agriculture et « l’importance primordiale » de l’éducation pour le développement durable et l’éradication de la pauvreté en milieu rural.

Dans un rapport présenté jeudi, au deuxième jour du séminaire organisé sur « L’éducation pour les populations rurales : leçons, options et priorités », la FAO soutient que l’éducation est la manière la plus efficace de permettre aux zones rurales de s’affranchir de la pauvreté et d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (les OMD, encore eux) en Afrique subsaharienne.

Ecoliers au Bénin

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en exergue, à Addis Abeba (en Ethiopie) où se tient actuellement un séminaire des ministres africains de l’éducation, « le rôle critique » de l’agriculture et « l’importance primordiale » de l’éducation pour le développement durable et l’éradication de la pauvreté en milieu rural.

Dans un rapport présenté jeudi, au deuxième jour du séminaire organisé sur « L’éducation pour les populations rurales : leçons, options et priorités », la FAO soutient que l’éducation est la manière la plus efficace de permettre aux zones rurales de s’affranchir de la pauvreté et d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (les OMD, encore eux) en Afrique subsaharienne.

Ecoliers au Bénin

Continuer la lecture de « L’analphabétisme en Afrique »

Le Bénin, un modèle démocratique

« Le Bénin continue de donner une bonne leçon de démocratie à toute l’Afrique », a déclaré le ministre français à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, Mme Brigitte Girardin, à la fin d’une visite qu’elle a effectuée à Cotonou il y a une semaine, faisant allusion à la décision du président Mathieu Kérékou de respecter la Constitution et de ne pas briguer un troisième mandat de cinq ans à la tête du pays.

Le ministre français s’est rendue au Bénin à la demande du président Jacques Chirac pour apporter un « message d’amitié de la France » qui souhaite « plus que jamais avoir une coopération forte » avec ce pays francophone de l’Afrique de l’ouest.

« La France va poursuivre cette coopération sur les secteurs qui apportent une très grande priorité aux infrastructures, à l’agriculture, à l’éducation et à la sécurité alimentaire« , selon Mme Girardin.

Au cours d’une audience que lui a accordée le chef de l’Etat béninois, le ministre français a annoncé que la France « accorde au Bénin une aide alimentaire d’urgence de 150 000 euros » pour parer à l’éventualité « d’une crise alimentaire grave » dans la région jouxtant le Niger où sévit une disette.

« Dans les prochaine semaines, une mission du ministère français des Finances se rendra à Cotonou, pour évaluer la possibilité d’octroyer une aide budgétaire de 1,7 million d’euros de la France au Bénin », a promis le ministre.

Pour rappel, à la veille de la Conférence Nationale des Forces Vives qui a enfanté la démocratie béninoise en 1990, Chirac alors en visite en Côte-d’Ivoire, avait estimé que les Africains n’étaient pas mûrs pour la démocratie. Ce qui avait soulevé un tollé général au sein de la classe politique béninoise.

[Source: XINHUA, le 6 septembre 2005]

Hausse des inégalités dans le monde

Si de nombreuses régions ont connu ces dernières années une croissance économique sans précédent et une amélioration des conditions de vie, les inégalités dans le monde, qui sont allées de pair avec la mondialisation, s’aggravent et de nombreux pays se trouvent empêtrés dans « une crise de l’inégalité », indique un rapport de l’ONU.

Les inégalités dans le monde sont plus prononcées qu’il y a 10 ans. Les salaires réels minima baissent alors que les revenus les plus élevés augmentent fortement, constate le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU dans son « Rapport sur la situation sociale dans le monde en 2005 : la crise de l’inégalité » publié aujourd’hui à New York.

Si de nombreuses régions ont connu ces dernières années une croissance économique sans précédent et une amélioration des conditions de vie, les inégalités dans le monde, qui sont allées de pair avec la mondialisation, s’aggravent et de nombreux pays se trouvent empêtrés dans « une crise de l’inégalité », indique un rapport de l’ONU.

Les inégalités dans le monde sont plus prononcées qu’il y a 10 ans. Les salaires réels minima baissent alors que les revenus les plus élevés augmentent fortement, constate le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU dans son « Rapport sur la situation sociale dans le monde en 2005 : la crise de l’inégalité » publié aujourd’hui à New York.

Continuer la lecture de « Hausse des inégalités dans le monde »

Nelson Mandela à l’UNESCO

Nelson Mandela, ancien Président de l’Afrique du Sud, a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’agence de l’ONU pour l’éducation et la culture…

Nelson Mandela, ancien Président de l’Afrique du Sud, a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’agence de l’ONU pour l’éducation et la culture…

Continuer la lecture de « Nelson Mandela à l’UNESCO »

La dette de 18 pays pauvres annulée

Le 11 juin dernier, les ministres des Finances du G8 ont annoncé l’effacement immédiat de la dette multilatérale de 18 pays pauvres, pour un montant de 40 milliards $.

Le 11 juin dernier, les ministres des Finances du G8 ont annoncé l’effacement immédiat de la dette multilatérale de 18 pays pauvres, pour un montant de 40 milliards $.

Continuer la lecture de « La dette de 18 pays pauvres annulée »

Sommet de Syrte : l’Union Africaine face à l’ONU

Kofi AnnanLa réforme de l’ONU et la place que doit tenir l’Afrique au sein du Conseil de sécurité vont être au centre des débats du 5ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), aujourd’hui et demain à Syrte, en Libye. Au moins sept pays sont candidats pour les deux sièges qui, au mieux, pourraient être attribués par l’ONU au continent noir. Mais l’Afrique a pris conscience qu’elle pouvait jouer un rôle d’arbitre dans le débat sur la réforme de l’organisation internationale. Avant le sommet du G8 qui s’ouvre demain en Ecosse, le sommet de Syrte est aussi l’occasion de prendre position sur l’annulation de la dette et les objectifs du développement.

Le président de la Commission de l’Union européenne, Manuel Barosso, a eu cette parole d’espérance pour les Africains: « Nous sommes à vos côtés dans votre combat pour transformer votre espoir en réalité ». Il a plaidé pour un partenariat responsable entre l’Afrique et l’Europe et affirmé que l’Europe a beaucoup plus à offrir que l’aide au développement. Il faut donc un pacte de partenariat basé sur l’égalité et l’appropriation. C’est-à-dire qui reconnaît à chacun son droit d’assumer son destin et de régler ses propres conflits.

L’Union européenne a déjà offert 250 millions d’euros pour soutenir les initiatives de paix de l’Union africaine.

Kofi AnnanLa réforme de l’ONU et la place que doit tenir l’Afrique au sein du Conseil de sécurité vont être au centre des débats du 5ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), aujourd’hui et demain à Syrte, en Libye. Au moins sept pays sont candidats pour les deux sièges qui, au mieux, pourraient être attribués par l’ONU au continent noir. Mais l’Afrique a pris conscience qu’elle pouvait jouer un rôle d’arbitre dans le débat sur la réforme de l’organisation internationale. Avant le sommet du G8 qui s’ouvre demain en Ecosse, le sommet de Syrte est aussi l’occasion de prendre position sur l’annulation de la dette et les objectifs du développement.

Le président de la Commission de l’Union européenne, Manuel Barosso, a eu cette parole d’espérance pour les Africains: « Nous sommes à vos côtés dans votre combat pour transformer votre espoir en réalité ». Il a plaidé pour un partenariat responsable entre l’Afrique et l’Europe et affirmé que l’Europe a beaucoup plus à offrir que l’aide au développement. Il faut donc un pacte de partenariat basé sur l’égalité et l’appropriation. C’est-à-dire qui reconnaît à chacun son droit d’assumer son destin et de régler ses propres conflits.

L’Union européenne a déjà offert 250 millions d’euros pour soutenir les initiatives de paix de l’Union africaine.

Continuer la lecture de « Sommet de Syrte : l’Union Africaine face à l’ONU »

Pourquoi VIDOME ?

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé ce que signifiait le mot «vidome».
En fait, l’idée me vient de M. Padonou, un instituteur français d’origine béninoise que j’ai rencontré pour préparer le voyage. C’est un mot en Fon, le dialecte le plus répandu au Bénin, après le français. On pourrait l’interpréter comme ça :
« vi » = l’enfant
« do » = avoir besoin
« me » = quelqu’un
Ce qui donne « les enfants ont besoin de nous ».
De plus, cela rappelle un phénomène dont on parle beaucoup au Bénin : le vidomegon.

Voici l’extrait d’un article paru dans Libération le 28 Avril 2004 :

« Au Bénin, plus de 500 000 enfants seraient exploités, maltraités ou «exportés» dans les pays voisins pour travailler dans des conditions proches de l’esclavage. Dans cette société à la dérive, le phénomène de l’enfant-marchandise passe pour une situation normale. Autrefois, les parents confiaient leurs enfants à des familles plus fortunées qui assuraient l’éducation. Cette coutume, appelée vidomegon, s’est pervertie. On fait maintenant du profit avec l’enfant placé, et lorsqu’il fait défaut, on l’achète. Dès l’âge de 6 ans, les gamins travaillent sur les chantiers, les marchés, quand ils ne sont pas prostitués. Ils sont fournis le plus souvent par des intermédiaires battant les campagnes. Ceux-ci, pour rassurer les parents crédules, envoient quelquefois de la ville la photo de l’enfant, propre et bien habillé. »

Notre objectif principal est de diminuer le taux d’échec scolaire afin de favoriser de réelles opportunités d’emploi et de restaurer la confiance en soi des enfants et de leurs parents.
Nous n’avons pas la prétention changer le monde, mais si par notre action nous permettons à quelques enfants d’éviter de subir le même sort…