Vidome témoignera au salon des solidarités

L'association Vidome au salon des solidaritésSeptembre 2004. Nous rentrons de Kokoro (Bénin), avec la ferme intention d’aider le village à créer sa maternité. Débordants d’enthousiasme et d’énergie, nous voulons agir rapidement et efficacement. Pourtant, sans les conseils de structures adaptées (comme l’Agence des micro-projets de la Guilde) de la Guilde nous aurions bâti un projet sans réel avenir. Nous apprenons qu’il est inutile d’envoyer des médicaments car le personnel n’est pas habitué à utiliser les marques européennes, et ne pourra pas s’approvisionner en cas d’arrêt de l’opération. Plus déterminant pour notre projet, on remet en cause l’utilité d’une maternité si une sage-femme salariée du Ministère local n’est pas assurée par une convention. La maternité serait en effet vide. Nous sortons de l’entretien abattus par la naïveté de notre jeunesse. Mais cette critique ouverte de notre projet a permis une remise en cause, puis un redémarrage du projet.


L’enfer est pavé de bonnes intentions, et l’on peut changer la vie d’un village africain avec 10 000 euro. Mais « changer la vie » d’un village peut aussi signifier « lui nuire durablement ». Il est nécessaire de consulter des structures adéquates, souvent gratuites, pour acquérir une certaine exigence dans le développement de son projet de solidarité internationale. Ces structures permettent également d’obtenir un financement partiel de son opération (comme le jury des Dotations des Solidarités Nord-Sud). Parler de votre projet permettra sa remise en cause par des spécialistes. Si votre projet est solide, vous aurez simplement perdu une heure de votre temps. S’il nécessite des ajustements, cet entretien évitera de nuire (parfois fortement et durablement) aux populations ciblées.


Tour de France l'humanitaire à la rencontre des jeunesC’est dans cet esprit que Vidome témoignera lors de son intervention au salon des solidarités, dimanche 24 juin 2007 à 15h. Matthieu de Bénazé interviendra à l’occasion d’un forum organisé par les associations du Tour de France de l’Humanitaire. Nous avons eu la chance de bénéficier de ce soutien dès le début de notre projet, et voulons inciter les petits porteurs de projets à les utiliser pour construire leur projet.

Salon des solidarités du 22 au 24 juin 2007 à Paris

Globe du Salon des Solidarités 2007Humanitaire, développement durable, commerce équitable, insertion et coopération internationale ont enfin leur rendez-vous grâce au 1er Salon des Solidarités qui aura lieu du 22 au 24 juin 2007, au Parc Floral de Paris, avec pas moins de 250 exposants. Informer et sensibiliser le grand public sur la solidarité internationale et les différentes formes d’engagements, proposer aux professionnels un lieu de rencontres afin de mutualiser leurs compétences, l’émergence de projets et de partenariats… sont les principaux objectifs de ce salon.

Globe du Salon des Solidarités 2007Humanitaire, développement durable, commerce équitable, insertion et coopération internationale ont enfin leur rendez-vous grâce au 1er Salon des Solidarités qui aura lieu du 22 au 24 juin 2007, au Parc Floral de Paris, avec pas moins de 250 exposants. Informer et sensibiliser le grand public sur la solidarité internationale et les différentes formes d’engagements, proposer aux professionnels un lieu de rencontres afin de mutualiser leurs compétences, l’émergence de projets et de partenariats… sont les principaux objectifs de ce salon.

Continuer la lecture de « Salon des solidarités du 22 au 24 juin 2007 à Paris »

Lettre d’information printemps 2007

Maternité de Kokoro:

Construction

La maternité de Kokoro fin mars 2007La fin du chantier était prévue le 4 mars 2007. Ce léger retard est du :

  • aux difficultés financières du village. Le carburant ayant brutalement augmenté, le village a mis plus de temps à réunir les fonds
  • aux délais de virement (une semaine), dont l’entrepreneur n’a pas tenu compte

La construction est de qualité, le travail est supervisé par Nicolas AHONOU, ingénieur Béninois, qui se rend sur le chantier toutes les semaines.

Ainsi, la fin du chantier est prévue fin avril. Ce retard n’est de toute façon pas critique, la sage-femme devant être affectée à Kokoro en juin.

Matériel et mobilier

Le matériel médical est arrivé à bon port. Plusieurs intervenants se sont succédés pour mener à bien cette opération:

Les donateurs:
  • Médico-Lions (Dr. Bernard Laporte): un stérilisateur et un extracteur de mucosités bronchiques,
  • Dr Françoise Bitterlin (deux lits d’observation),
  • L’Hôpital de Meulan Les Mureaux (une table d’accouchement)
Les expéditeurs:

Paul Estiot, Eliane Couvreur et l’association Guéméné Kouffo

Localement:
  • le père Séto, qui a réussi à dédouaner le matériel à moindre frais; le CAALT de Cotonou, qui a pu stocker le matériel après dédouanement
  • Joël-Patrice Pierridis, commerçant originaire de Kokoro, qui a chargé le matériel dans son camion et l’a transporté jusqu’à Kokoro.

Le mobilier commandé aux artisans de Kokoro a été fabriqué: lits d’hospitalisation, potences, tables, chaises, etc. Le comité de gestion a bien supervisé cette opération.

Nous commanderons un panneau solaire dès que la maternité sera achevée. Il sera installé cet été.

Équipe de soins de Kokoro

  • La matrone de Kokoro, Pauline, termine une formation de trois mois à l’hôpital de Ouessé, la commune dont dépend Kokoro. Elle aura pu affiner ses compétences techniques.
  • Nous souhaitons l’affectation d’un commis, chargé de la gestion des médicaments, afin de libérer l’infirmier et les aide-soignants, actuellement surchargés.
  • La sage-femme de Kokoro sera affectée en mai ou juin. Nous sommes en bons termes avec les autorités sanitaires, et sommes optimistes sur ce point.

Missions sanitaires à Kokoro

Lafibala (association d’étudiants en pharmacie) a effectué sa mission de suivi (6 mois après la mission de formation, en juillet 2006). Cette mission montre que leur action a été positive: la gestion des médicaments est maintenant assurée. Un rapport nous parviendra sous peu.

En juillet 2007, 2 étudiantes sage-femmes partiront à Kokoro assister le personnel médical, dont la future sage-femme.

Nous souhaitons que Gynécologies Sans Frontières envoie une mission de formation à Kokoro faisant suite à la mission d’évaluation (octobre 2006).La prochaine mission mettra l’accent sur l’accueil (en général à améliorer dans les structures de santé béninoises), à l’élargissement du champ d’action de la maternité aux villages avoisinants, et à la gestion administrative sera aussi au programmeCommunication

Matthieu, Président de Vidome, est intervenu sur la chaîne Direct8 (émission « Vies à vies ») pour témoigner de sa mission à Kokoro en 2004, et montrer comment s’est montée Vidome. Vous pouvez voir à l’émission sur ce billet.

Fonds

Depuis octobre dernier, de nombreux partenaires continuent de nous rejoindre. Vidome a pu bénéficier du soutien:

  • des Dotations des Solidarités Nord/Sud, organisées par le Ministère des Affaires étrangères et la Guilde. Le projet de maternité a reçu les félicitations du jury
  • du prix « Meilleure suite donnée à une mission », décerné par la Guilde, et faisant référence à la première mission, en 2004 à Kokoro
  • du soutien du Lions Club de Saint Quentin en Yvelines
  • du Léo Club de Saint Quentin en Yvelines
  • des recettes du concert organisé à l’Abracadabar en décembre dernie
  • du soutien du Rotary Club de Bédarieux Lamalou
  • et également de dons privés important…

Missions d’éducation

En partenariat avec la Guilde, Vidome continue d’envoyer 8 jeunes bénévoles pour l’enseignement scolaire à Kokoro. Nous avons formé les équipes au plus tôt pour permettre une bonne préparation à la mission de terrain.

Au programme :

  • innover sur le contenu de l’enseignement :cours d’art, de civilisation européenne…
  • Sortir du cours magistral : les élèves apprendront à travailler en groupe, à exposer un projet
  • Plusieurs villageois interviendront sur des thèmes qu’ils connaissent bien: gestion de la forêt, gestion des plantations, élevage, …

Les futurs projets

1. Amélioration des conditions sanitaires, et de l’accès à l’eau

Il est nécessaire d’équiper la maternité:

  • d’une citerne (récoltant l’eau de pluie)
  • de latrines
  • de douches

Le montage de ce projet faisant suite à celui de maternité est en cours. Le budget est d’environ 6000€.

2. Soutien de l’Association des étudiants de Kokoro (ASEKOP)

Des étudiants originaires de Kokoro forment les élèves du collège pendant les vacances scolaires (Noël, Pâques, été). Ils financent eux-mêmes leurs missions et s’en retournent les poches. Ils nous ont proposé de monter un local associatif équipé de photocopieuse, et d’ordinateur avec imprimante. Grâce à ces équipements, ils pourront financer leur association de manière autonome. Le projet est en cours d’élaboration, le budget sera d’environ 5000€.

Et si vous partiez en mission humanitaire cet été?

L’association Vidome est passé en direct dans l’émision Vies à Vies sur Direct 8 le jeudi 29 mars 2007 !

Le sujet de l’émission: …et si vous partiez en mission humanitaire cet été? Matthieu de Bénazé, actuel président de l’association Vidome, a été interviewé sur la naissance et les actions de Vidome.

Aujourd’hui de plus en plus d’acteurs se mobilisent pour aider les pays en voie de développement. Vies à Vies: Nord-Sud, est l’émission de la coopération internationale: ONG, collectivités locales, associations, entreprises privées, artisans…

Nord-Sud est un relais de ce formidable élan de solidarité en faisant découvrir au grand public la réalité et toute la diversité des actions de coopération internationale.

Le chantier de la maternité de Kokoro avance !

Bonjour,

Le chantier de la maternité de Kokoro se déroule correctement. Malgré un léger retard de livraison du bois (pour la charpente), le batîment sera livré dans moins d’un mois. Les dernières photos du chantier nous sont parvenues ce matin.

A bientôt

L’équipe Vidome

Les murs de la maternité ont été posés

L'équipe de suivi du chantier de la maternité au Bénin

Une autre vue du batiment en cours de construction

Plus de photos du chantier dans la galerie de Vidome.

A lire aussi:

Dotation des Solidarités Nord-Sud

Félicitations du jury pour Vidome !

Jeune garçon à KokoroC’est officiel, le jury de la session d’octobre 2006 des Dotations des Solidarités Nord-Sud a attribué une bourse de 6500€ à l’Association Vidome pour notre projet Une maternité pour Kokoro!

C’est la deuxième fois que nous présentons notre projet, après un remaniement en profondeur du dossier suite aux conseils qui nous ont été donnés lors de la première présentation. Ce jury réputé a souligné les points forts de notre action à savoir la collaboration avec les différentes instances béninoises (village, association locales, région, ministère) mais aussi avec des associations françaises (Lafi Bala, Gynécologie sans frontière) et le sérieux du budget présenté.

Félicitations du jury pour Vidome !

Jeune garçon à KokoroC’est officiel, le jury de la session d’octobre 2006 des Dotations des Solidarités Nord-Sud a attribué une bourse de 6500€ à l’Association Vidome pour notre projet Une maternité pour Kokoro!

C’est la deuxième fois que nous présentons notre projet, après un remaniement en profondeur du dossier suite aux conseils qui nous ont été donnés lors de la première présentation. Ce jury réputé a souligné les points forts de notre action à savoir la collaboration avec les différentes instances béninoises (village, association locales, région, ministère) mais aussi avec des associations françaises (Lafi Bala, Gynécologie sans frontière) et le sérieux du budget présenté.

Continuer la lecture de « Dotation des Solidarités Nord-Sud »

Salon de la solidarité internationale

9ème salon de la solidarité internationale

Vendredi 17 et samedi 18 novembre 2006 de 10h à 18h

En 2006, la Semaine de la Solidarité Internationale a ouvert sa 9ème édition du 11 au 19 novembre: associations, collectivités territoriales, structures d’enseignement, syndicats et organisations non gouvernementales joignent leurs efforts pour faire connaître leurs actions et informer sur les possibilités d’agir de façon solidaire.

A l’occasion de sa 9ème édition, la Ministre déléguée à la Coopération, au Développement et à la Francophonie décide de faire un pas de plus en organisant à Paris un évènement les 17 et 18 novembre principalement adressé aux jeunes, futurs acteurs et nouveaux citoyens de la Solidarité Internationale.

Objectifs du salon de la solidarité internationale

En conformité avec les objectifs de la Semaine – informer, sensibiliser et encourager – le Ministère des Affaires étrangères organise des débats et un Salon ouvert aux organisations non gouvernementales autour de trois dimensions capitales de la coopération et de la solidarité internationale : le volontariat, l’engagement des jeunes à travers leur participation aux projets de solidarité internationale (chantiers, commerce équitable et projets locaux) et le codéveloppement. Dépasser les clichés et le misérabilisme, éduquer au développement et au partenariat, inciter les participants à devenir des citoyens actifs et solidaires, tels sont les buts que se proposent le Salon et le semaine de la Solidarité Internationale tout au long de ces journées.

Étudiants et développement participe au Salon de la solidarité internationale et animera les trois tables rondes.

Venir au salon de la solidarité internationale

Jardin du Ministère de la Coopération
45, boulevard des Invalides
7007 Paris/ Métro Saint François-Xavier

Semaine de la solidarité internationale du 11 au 19 novembre

Semaine de la solidarité internationale 2006Du 11 au 19 novembre 2006, associations, ONG, syndicats, collectivités territoriales, établissements scolaires et structures de l’éducation populaire se mobilisent dans toute la France pour présenter des pistes concrètes pour agir en citoyen solidaire.

Grand rendez-vous national, la Semaine de la solidarité internationale est l’occasion de découvrir la diversité des engagements solidaires et des projets de développement. C’est aussi l’opportunité, pour les acteurs de la solidarité internationale qui s’investissent au quotidien, de promouvoir et partager leur projet et leur passion en faveur d’un pays ou d’une cause. Diversité des thématiques et des acteurs : telle est l’originalité de la Semaine. Elle est un temps de sensibilisation aux enjeux de la solidarité internationale et non une occasion de collecte de fonds.

La Semaine attire un public varié qui s’informe sur les thèmes majeurs de la solidarité internationale : promotion des droits humains, volontariat international, développement durable, tourisme solidaire, commerce équitable

Au programme des 3500 animations : village de la solidarité avec marchés équitables, expositions, petits déjeuners solidaires, fêtes multiculturelles, repas et concerts du monde, projections de films et documentaires, théâtre forum, conférences, débats, animations scolaires…

Affiche de la semaine de la solidarité internationale 2006

Objectifs de la Semaine de la solidarité internationale:

  • Donner une visibilité plus grande aux actions françaises en faveur de la coopération internationale et de la solidarité internationale
  • Montrer que la solidarité internationale est l’affaire de tous
  • Informer sur les enjeux de la solidarité et de la coopération internationales et faire découvrir aux Français le travail et les réseaux existants en matière de solidarité internationale (villes jumelles, partenariats, etc), les apports des cinq continents (à travers la rencontre de délégations d’autres pays, les témoignages de volontaires, etc).
  • Illustrer le travail collectif entre la société civile et les pouvoirs publics
  • S’inscrire dans une logique d’éducation au développement qui dépasse les clichés misérabilistes et les tendances politiques
  • Favoriser les synergies entre les différents acteurs de la solidarité internationale
  • Représenter la diversité des acteurs et des actions menées en matière de solidarité internationale
  • Rassembler des animations conviviales, culturelles et de réflexion, originales et variées autour d’un dénominateur commun : la solidarité internationale

Retrouvez le programme complet des animations sur www.lasemaine.org

L’ABEESO soutient le projet maternité au Bénin !

L’Association Béninoise d’Echanges culturels, d’Entraide et de SOlidarité (ABEESO) soutient Vidome et contribue au projet de maternité (400€). C’est à l’occasion du tournoi de foot organisé en mai dernier que nous avons rencontré ces Béninois vivant en France pour étudier et travailler. Fin mai, nous nous sommes revus et Vidome a présenté le projet de maternité en détail. Les questions furent pertinentes et le débat constructif. Les Béninois nous ont donné leur point de vue, ce qui a permis de préciser plusieurs aspects importants du projet:

  • Exiger une convention d’engagement chiffrée signée entre le Ministère de la Santé Publique et Vidome.
  • Evaluer l’impact du projet de maternité sur toutes les couches de la population de Kokoro, en premier lieu sur les couches défavorisées (cette étude est en cours de réalisation par les volontaires en mission à Kokoro l’été 2006)
  • Sensibiliser les populations à l’autonomie future de la maternité, afin que tous s’approprient le projet

Logo de l'association ABEESO de ToulouseQuelques mots sur nos partenaires: l’ABEESO est basée à Toulouse. Elle a été créée en 1991 pour:

  • Promouvoir les divers aspects de la culture béninoise et africaine par les échanges et la communication
  • Développer l’entraide entre béninois pour un « mieux vivre» quotidien ;
  • Instaurer de nouvelles formes de coopération fondée sur la solidarité et le respect des identités de nos partenaires différents ;
  • Établir des liens avec tout organisme intéressé par notre démarche pour un authentique développement solidaire des peuples.

Pour financer ses projets, l’ABEESO organise de grand dîners animés par des danses et musiques béninoises… Ces soirées rencontrent un beau succès, et l’ambiance y est garantie! L’association organise aussi des séminaires échanges, des expositions, colloques, stages, missions d’études…

Pour en savoir plus sur l’ABEESO, cliquez ici !

Nous avons aujourd’hui plusieurs partenaires financiers et techniques…Tous nous apportent beaucoup, mais nous avons une pensée particulière pour ces Béninois venus en France, qui se mobilisent pour promouvoir la culture béninoise, et s’entraider.

Un grand merci à Annie, Coriane, Rosita, Aristide, Abdou, Ganiyou, Roméo, Aymar, Rachad pour nous avoir conseillé et soutenu, tout en nous permettant de nous replonger dans ce pays que nous aimons.

La France bénévole – enquête 2006

Le 17 mars 2006, le Centre d’étude et de recherche sur la Philanthropie (CerPhi) et France Bénévolat ont présenté la troisième édition de «la France bénévole» : l’occasion de faire le point sur le bénévolat en France et sur les attentes des associations en la matière.

jeveuxaider.com - Le portail de la solidarité

Jeveuxaider.com a collaboré à cette étude aux côtés de nombreux experts. Parmi les domaines abordés, citons :

Combien de bénévoles en France ?

Leur nombre progresse. Il dépasse 27% des Français de plus de 15 ans, soit environ 13 millions de personnes, dont 11 millions dans les associations. Le nombre de bénévoles réguliers dépasse 5 millions.

Un regard sur des bénévoles d’aujourd’hui

Logo de France BénévolatContrairement aux idées reçues, les retraités ne sont pas sur-représentés dans le bénévolat associatif. En pourcentage de la population, on trouve même plus de bénévoles parmi les actifs que parmi les retraités (30% pour une moyenne de 27%). Cependant, les retraités sont plus souvent que les actifs, des bénévoles «réguliers». Ils occupent aussi plus souvent des postes à responsabilité. Les femmes sont autant bénévoles que les hommes, mais les responsabilités associatives sont encore loin d’être partagées de façon égalitaire.

La société évolue, le bénévolat aussi

L‘engagement bénévole est plus ponctuel, plus volatile, plus souvent pluriactif. On recherche davantage l’action et les résultats, une reconnaissance, et la valorisation d’une expérience. Les valeurs individuelles ont pris le pas sur les valeurs collectives. On observe un relâchement du lien de fidélité réciproque entre les associations et les bénévoles.

Regard sur les attentes des associations.

Rappelons d’abord que les besoins en matière de bénévolat arrivent nettement en tête (97%), devant les besoins financiers (63%) et les besoins en moyens matériels (65%).

Le nombre de bénévoles correspond-il à vos besoins?

Non à 64%. En revanche, les associations qui estiment que le nombre de leurs bénévoles répond à leur besoin (36%) se situent essentiellement dans le domaine du patrimoine, de la santé et de la solidarité internationale.

Depuis quatre ans, diriez-vous que le nombre de bénévoles dont votre association a besoin a augmenté ?

Logo du Centre d'étude et de recherche sur la PhilanthropieOui à 65%. En 2004 et 2005, presque toutes les associations avaient répondu oui. Les besoins des associations deviendraient-ils progressivement plus qualitatifs que quantitatifs ? Quand elles répondent oui, 85% d’entre elles pensent que c’est dû au développement de leur activité.
Par ailleurs, 30% des associations dont les besoins en bénévoles ont augmenté, invoquent la diminution du temps d’engagement. Cela mérite vérification, mais il y a cette année davantage de réponses dans ce sens, plus particulièrement de la part d’associations importantes (plus de 100 bénévoles). D’autres raisons sont enfin spontanément citées par les interrogés, telles qu’un renouvellement de l’équipe dirigeante, une nouvelle répartition du travail…

Le profil des bénévoles que vous recherchez a-t-il changé ?

En 2005, les associations qui répondaient positivement étaient légèrement minoritaires. Cette année, elles sont devenues majoritaires. Cette tendance sera naturellement à vérifier, en particulier à la lumière des compétences attendues.

Quels sont les domaines de compétences dans lesquels vous êtes particulièrement en attente ?

C’est incontestablement dans le secteur de la communication que les compétences semblent le plus recherchées. Dans le domaine de l’informatique, il semble y avoir aujourd’hui un peu moins de demandes que dans un passé récent. Probablement en lien avec la généralisation de l’usage de l’informatique dans l’ensemble de la population. Les spécialistes du financement et de la recherche de fonds, dont on percevait déjà la percée lors des deux premières enquêtes, apparaissent ici plus sollicités encore. Notamment de la part des associations ne fonctionnant qu’avec des bénévoles. Les gestionnaires et les comptables sont davantage recherchés par les petites associations alors que les associations de taille plus importante souhaiteraient faire appel à des juristes.

Et dans 10 ans ?

Avec toutes les limites d’une projection à 10 ans, selon l’enquête récente de TNS Sofres, si trois Français sur quatre envisagent dans dix ans de donner plus de temps dans une sphère plus proche (familles, proches, amis…), 45% pensent qu’ils auront un engagement plus fort en matière de bénévolat associatif, ce qui montre que les deux engagements ne sont pas incompatibles. Parmi eux, les femmes, les 18-24 ans et les 50-64 ans semblent les plus déterminés.

Et pour l’association VIDOME ?

Association Vidome - Humanitaire au Bénin, santé et éducationNous avons participé à cette grande enquête et les résultats obtenus reflètent assez fidèlement nos attentes et notre situation:

  • le nombre de bénévoles réguliers ou occasionnels dont VIDOME a besoin a augmenté
  • les profils recherchés ont aussi évolués (santé, comptable…)
  • nos besoins financiers sont encore importants, mais le fond de roulement est établi
  • nos partenaires sont très satisfaits de nos actions communes
  • nous cherchons encore à agrandir notre réseau de partenariats
  • nos actions sont lancées et elles se passent comme prévu

Vous avez décidé de vous investir personnellement dans la solidarité en donnant un peu de votre temps? Vous souhaitez nous aider financièrement? N’hésitez pas, contactez nous ! Vos dons et votre temps sont indispensables pour réussir…

L’étude intégrale est disponible sur le site www.cerphi.org