Vidome

Association Vidome – Une maternité pour Kokoro

Tomate, Tomate, Piment

| 0 Commentaires

Comme souhaité par Hilarion, ce matin nous avons la charge de tous les CE et CM de l’école primaire groupe A. Au total 267 enfants devraient nous rejoindre, une paille, espérons que le thème «les droits et les devoirs de l’enfant»les motives.

Nous avons décider de procéder par équipe et par ateliers. Nous sommes 4, il aura donc 4 ateliers et une douzaine d’équipe. Camille fera réfléchir les enfants sur quels sont leurs droits et devoirs sous forme de jeux. Alain tiendra le stand «se distraire», sprint et foot au programme. Louison animera une chasse aux trésors avec des énigmes, des problèmes mathématiques et course en sacs. Moi, je m’occuperai de leur avenir, on découvrira les métiers qu’ils pourront faire plus tard sous forme de mimes.

Nous avons mis un peu de temps pour faire les équipes, 160 enfants à gérer ça fait beaucoup pour la famille Clement seule. Heureusement, tout le monde n’est pas venu occupés surement à aider leurs parents aux travaux des champs. On obtient au final 8 équipes de 14,15 enfants. C’est parti! Camille et Louison se débrouillent comme de vrais petites institutrices. Les enfants sont surexcités mais contents, ils ne comprennent surement pas tous mais peu importe. De mon coté, ils ne connaissent ni le mot métier, ni le mot mime. Mais ils sont enthousiastes à tout alors ils participent. J’ai des filles qui veulent être sale-femme (sage-femme). Ils veulent tous faire ministre, président ou directeur.

Nous avons lancé un nouveau jeu TOMATE, TOMATE, PIMENT. Les enfants forment une ronde. A la manière du facteur n’est pas passé, un enfant tape sur le tête des enfants assis en prononçant soit tomate soit piment. S’il dit piment, l’enfant assis court après lui pour l’attraper avant qu’il ne s’assoit. En France, c’est tomate tomate ketchup mais les béninois ne connaissent pas le ketchup alors on s’adapte. Le piment ici tout le monde connait.

Laisser un commentaire