Un grand merci au Leo Club Montigny SQY-Action

Le Leo Club de Montigny Saint Quentin en Yvelines avait décidé cette année de faire du soutien à Vidome le fil rouge de ses actions. Après avoir tenu une buvette lors des Prairiales organisées par le Lions Club et organisé un tournoi de foot au profit de Vidome, ils ont décidé de lancer une “opération tirelire”.

Une trentaine de tirelires ont été déposées chez les commerçants de la ville nouvelle de Montigny le Bretonneux au mois de Juin 2006. Quatre mois et 22 kg de pièces récoltés plus tard l’association Vidome a été reçue par le Léo Club pour une remise de chèque d’un montant de 1000 euros.

Nous tenons donc a remercier de tout coeur le Léo Club Montigny SQY-Action d’une part pour cette nouvelle opération mais aussi plus généralement pour avoir donné de son temps et de son énergie tout au long de l’année au bénéfice du projet de maternité. C’est grâce à des soutiens comme le leur que le projet voit le jour petit à petit.

Alors encore un grand merci à tous pour leur engagement de la part de toute l’équipe Vidome et du village de Kokoro.

Pour connaitre les actions du Leo Club Montigny SQY cliquez ici

Remise du chèque du Leo Club de Montigny Saint Quentin en Yvelines à Lilas

Information concernant les candidatures médicales

Petite fille rwandaiseActuellement à Kokoro, Vidome ne possède pas de mission à proposer aux stagiaires des écoles médicales et paramédicales. Cependant, un programme de suivi et d’évaluation des activités de la maternité sera lancé à compter de janvier 2008. Les candidatures seront ouvertes aux professionnels de santé (médecin, sage-femme, infirmière…) susceptibles d’apporter leurs compétences dans ce domaine.

Nous vous invitons donc à revenir régulièrement sur ce site pour suivre l’avancée du projet.

[Photo: (cc) camera_rwanda]

Construction de la maternité au Bénin

Jeunes sur la plage de CotonouJe suis arrivé à Cotonou samedi 14 octobre dans la nuit. Après 2 ans de travail, Vidome a aujourd’hui récolté la somme nécessaire au lancement du chantier de maternité de Kokoro. Je vais donc rester au Bénin pendant 3 mois, afin d’installer la maternité et d’en préparer le suivi.

Le projet s’articule autour de 3 partenaires:

  • Le village de Kokoro, initiateur du projet et responsable du suivi
  • Le Ministère de la Santé Publique, responsable du personnel et des infrastructures
  • L’association Vidome, support financier du village de Kokoro et coordinateur du projet

Deux étapes principales composent la mission:

  1. signature d’une convention d’engagement qui délimite les engagements de chaque partenaire
  2. suivi du chantier, de l’équipement de la maternité, et de l’affectation d’une sage-femme

Le Bénin compte moins d’habitants que la région parisienne (6,7 millions d’habitants), toute l’intelligentsia est concentrée sur Cotonou et Porto Novo. Alors ici, tout le monde se connaît, tout le monde est voisin ou cousin… on arrive à l’improviste, et le projet est en général très bien accueilli. En quelques jours, j’ai déjà rencontré plusieurs notables qui apportent chacun leur contribution: relecture de la convention, introduction auprès du ministère, conseils sur la pérennité de l’action, etc. Spontanément, chacun fait part de ses expériences, donne des conseils, ouvre son carnet d’adresse, et prend le temps de penser le projet sur le long terme. C’est très encourageant, et très utile. Et comme on dit ici souvent, “c’est gratuit”.

La signature de la convention est donc bien engagée. Le chemin administratif parcouru jusqu’ici est le suivant:

  • Sollicitation depuis la France de Mme La Ministre pour l’élaboration d’une convention
  • Réponse de Mme La Ministre (très rapide: 12 jours), donnant son avis favorable et me redirigeant vers le DIEM (Directeur des Infrastructures, de l’Équipement et de la Maintenance)
  • Ce matin (20/10), le DIEM a validé (oralement) les plans de la maternité, et m’a renvoyé vers le DDSP (Directeur Départemental de la Santé Publique) pour y finaliser la convention.

–> Prochaine étape: réunion avec le DDSP, j’espère mardi prochain, et finalisation de la convention. Dès que nous aurons signé cette convention, le chantier pourra commencer.

La préparation du chantier avance en parallèle. J’ai rencontré plusieurs ingénieurs en génie civil. En fin de semaine prochaine, je choisirai celui qui supervisera le chantier: il se rendra sur le chantier pour contrôler l’avancement et valider les étapes techniques. D’ici là, un d’eux va recalculer le devis de la construction: les entrepreneurs auraient tendance à sous-estimer leur devis pour décrocher l’appel d’offre, et à “réajuster” en cours de chantier.

La semaine prochaine, je me rendrai aussi à Kokoro pour quelques jours, afin d’y préparer le contrat de la construction… et d’y retrouver tous les amis qu’il me tarde de revoir au bout de deux ans. L’arrivée au village promet.

Matthieu de Bénazé (Président de Vidome)

[Photo: (cc) phitar]

Les blogs, une vitrine pour l’humanitaire

Un article très intéressant est paru dans le journal La Croix du 30 septembre 2006 (édition week-end) et sur le site internet du quotidien. On y cite Vidome en exemple des petites associations tenant un blog. Ce quotidien français est tiré à plus de 100 000 exemplaires, ce qui pourrait nous permettre de rencontrer de nouveaux partenaires et de développer nos projets!

Un article très intéressant est paru dans le journal La Croix du 30 septembre 2006 (édition week-end) et sur le site internet du quotidien. On y cite Vidome en exemple des petites associations tenant un blog. Ce quotidien français est tiré à plus de 100 000 exemplaires, ce qui pourrait nous permettre de rencontrer de nouveaux partenaires et de développer nos projets!

Continuer la lecture de « Les blogs, une vitrine pour l’humanitaire »

Offre de stage génie civil (Kokoro, Bénin)

panneau chantier en constructionLa construction de la maternité de Kokoro démarrera mi-octobre. Nous offrons un stage à un étudiant en génie civil qui sera notre relais local. Il validera les étapes de la construction, et conseillera l’entrepreneur dans ses choix. Le stage est à pourvoir début octobre, pour une durée de 3 mois minimum. L’étudiant devra se rendre sur place à plusieurs reprises.

panneau chantier en constructionLa construction de la maternité de Kokoro démarrera mi-octobre. Nous offrons un stage à un étudiant en génie civil qui sera notre relais local. Il validera les étapes de la construction, et conseillera l’entrepreneur dans ses choix. Le stage est à pourvoir début octobre, pour une durée de 3 mois minimum. L’étudiant devra se rendre sur place à plusieurs reprises.

Continuer la lecture de « Offre de stage génie civil (Kokoro, Bénin) »

Bénin (juillet 2006): Mission d’enseignement accomplie!

Alexia, Marie, Guillaume et Sébastien constituent l’équipe d’enseignants partie à Kokoro (Bénin) pendant le mois de juillet. Fraîchement rentrés, ils racontent…

Et voilà… Nous sommes rentrés en France après quatre semaines exceptionnelles passées au Bénin. Le retour à la vie européenne est assez difficile et tant de détails me manquent : les chants et les rires des enfants, leur présence perpétuelle, les «bonne arrivée» et les «odji dada ?… adoukpé»[1] que l’on entend toute la journée, les conversations parfois un peu piquantes sur la vie et les habitudes françaises… même les cris nocturnes des biquettes, les nuits sous moustiquaires et les douches au seau avaient fait leur place dans mon quotidien…

Alexia Furon, Sébastien Gallas, Guillaume Nevoux et Marie MazeraiSi les kokorois sont accueillants, le reste des béninois l’est tout autant… A chacune de nos escales de fin de semaine nous avons rencontré des gens qui nous ont aidés, conseillés, faits découvrir un peu de leur pays et de leur culture… Mais Kokoro… rien ne vaut Kokoro! En si peu de temps, nous avons été intégré parmi l’ensemble des villageois et les quitter a été un véritable déchirement.

Malgré le peu de recul, il me semble que notre mission s’est très bien déroulée. Notre équipe s’est très bien entendue et nos différentes personnalités se sont bien complétées. Nous avons mis en place les cours aux collégiens chaque matin de la semaine: français pour Marie, anglais pour Guillaume, histoire-géographie pour Sébastien et mathématiques pour moi. Lors de notre deuxième semaine de cours, Gilbert, lycéen kokorois, est venu nous aider et a donné des cours de SVT.

Tous les après-midi, nous avons mis en place des jeux pour les enfants de l’école primaire auxquels beaucoup de collégiens ont participé. C’était formidable de voir tous ces enfants si enthousiastes quelles que soient les activités proposées. Et l’enthousiasme s’est transformé en euphorie lors des deux journées consacrées aux grands jeux…

Notre séjour a aussi été consacré à l’avancement du projet maternité et à l’élaboration d’un constat par rapport aux besoins en eau du village.

Pour ma part, mais je crois que mes coéquipiers l’ont également vécu comme tel, j’ai l’impression d’avoir infiniment plus reçu que donné et je me sens riche de nouvelles valeurs et habitudes de vie. J’ai vécu cette première expérience sur le continent africain comme un immense coup de cœur ! J’espère que la vie me donnera l’occasion de retourner à Kokoro… «Adoukpé»

Alexia Furon, membre de l’équipe de juillet 2006

Notes

[1] Expressions nago signifiant : « bien réveillé ?…si dieu le veut » que les habitants utilisent très souvent

L’ABEESO soutient le projet maternité au Bénin !

L’Association Béninoise d’Echanges culturels, d’Entraide et de SOlidarité (ABEESO) soutient Vidome et contribue au projet de maternité (400€). C’est à l’occasion du tournoi de foot organisé en mai dernier que nous avons rencontré ces Béninois vivant en France pour étudier et travailler. Fin mai, nous nous sommes revus et Vidome a présenté le projet de maternité en détail. Les questions furent pertinentes et le débat constructif. Les Béninois nous ont donné leur point de vue, ce qui a permis de préciser plusieurs aspects importants du projet:

  • Exiger une convention d’engagement chiffrée signée entre le Ministère de la Santé Publique et Vidome.
  • Evaluer l’impact du projet de maternité sur toutes les couches de la population de Kokoro, en premier lieu sur les couches défavorisées (cette étude est en cours de réalisation par les volontaires en mission à Kokoro l’été 2006)
  • Sensibiliser les populations à l’autonomie future de la maternité, afin que tous s’approprient le projet

Logo de l'association ABEESO de ToulouseQuelques mots sur nos partenaires: l’ABEESO est basée à Toulouse. Elle a été créée en 1991 pour:

  • Promouvoir les divers aspects de la culture béninoise et africaine par les échanges et la communication
  • Développer l’entraide entre béninois pour un « mieux vivre» quotidien ;
  • Instaurer de nouvelles formes de coopération fondée sur la solidarité et le respect des identités de nos partenaires différents ;
  • Établir des liens avec tout organisme intéressé par notre démarche pour un authentique développement solidaire des peuples.

Pour financer ses projets, l’ABEESO organise de grand dîners animés par des danses et musiques béninoises… Ces soirées rencontrent un beau succès, et l’ambiance y est garantie! L’association organise aussi des séminaires échanges, des expositions, colloques, stages, missions d’études…

Pour en savoir plus sur l’ABEESO, cliquez ici !

Nous avons aujourd’hui plusieurs partenaires financiers et techniques…Tous nous apportent beaucoup, mais nous avons une pensée particulière pour ces Béninois venus en France, qui se mobilisent pour promouvoir la culture béninoise, et s’entraider.

Un grand merci à Annie, Coriane, Rosita, Aristide, Abdou, Ganiyou, Roméo, Aymar, Rachad pour nous avoir conseillé et soutenu, tout en nous permettant de nous replonger dans ce pays que nous aimons.

Le Crédit Mutuel soutient Vidome !

Notre projet de maternité arrive en 2ème position du concours “Les Jeunes qui osent” du Crédit Mutuel Paris, et remporte 700€. Dans la foulée, l’agence Paris Saint-Michel nous offre 2 ans de services bancaires gratuits, et 250€ !

Résultats du concours Les jeunes qui osent avec la Banque Crédit Mutuel

Un grand merci à nos partenaires financiers, qui nous accordent leur confiance et leurs services!

Notre projet de maternité arrive en 2ème position du concours “Les Jeunes qui osent” du Crédit Mutuel Paris, et remporte 700€. Dans la foulée, l’agence Paris Saint-Michel nous offre 2 ans de services bancaires gratuits, et 250€ !

Résultats du concours Les jeunes qui osent avec la Banque Crédit Mutuel

Un grand merci à nos partenaires financiers, qui nous accordent leur confiance et leurs services!

Continuer la lecture de « Le Crédit Mutuel soutient Vidome ! »

L’équipe de Juillet fait escale à Abomey

Les écoliers de Kokoro au BéninBonjour,

Nous sommes ce week end à Abomey, dans une auberge très sympa “Chez Monique”. On prend un peu de repos après la 1ère semaine de travail.

Les cours ont commencé lundi à raison de 2 séances de 1h30 par classe: Histoire (Sébastien) / Anglais (Guillaume) / Français (Marie) / Maths (Alexia).

Il y a entre 10 et 20 élèves par classe au collège. On avance, on reprend les bases et commence les premiers cours de l’année.

La semaine prochaine, un élève de terminale vient faire cours de Bio en plus. On va demander aux élèves de réfléchir à leurs problèmes en Physique, et tenter de les traiter en quelques cours après avoir préparer les réponses, parce qu’ ici aucun d’entre nous n’est calé en physique.

Tous les après-midi, c’est à l’école primaire à entre 17h et 19h qu’on réunit les petits et les grands pour le dessin, la lecture, les jeux, et les tournois de foot (l’équipe des Petits Piments Sévères est en tête du championnat !!).

L’équipe de Lafi Bala est partie Lundi, après la défaite de la France de dimanche qu’on a tous regardée chez Nazair et après la danse Gélèdè.

Au village tout le monde se porte bien. Nous avons rencontré une association étudiante universitaire à Parakou le week end dernier. Ils veulent coopérer avec Vidome pour aider les élèves du CEG de Kokoro. Nous avons récupérés leurs coordonnées. Pour info, ASEKOP = ASsociation Etudiante de KOkoro à Parakou ! Il y a dans l’asso 2 des fils de Hilarion (Romuald et Renaud), ils sont supers sympas et supers motivés.

Après une semaine, on commence à savoir distinguer les gens à qui il faut se fier de ceux de qui il faut se méfier (question honnêteté): la corruption est présente partout…

Conclusion: tout va bien, aujourd’hui on va visiter Abomey, retour demain à Kokoro vers 18h et au boulot pour la semaine prochaine (préparer les évaluations, rassembler les infos et ébaucher un bilan sur la maternité, l’eau et les MST). On ira lundi après-midi visiter un des villages voisins avec Hilarion. Je crois ne rien oublier, le week end prochain on reste à Kokoro, donc pas de nouvelles d’ici un moment.

Bises à tous de toute l’équipe.

Bye

P.S: essayez de prévenir ceux de la mission d’août, d’amener des dominos, des puzzles et des legos, on en a pas amené beaucoup et les petits adorent ça.

Des nouvelles de la mission de Juillet 2006

Bonjour à tous,

Ici l’équipe de soutien scolaire à Kokoro! On vous écris de Parakou où nous sommes venus donner des nouvelles et acheter quelques fournitures pour nous et les enfants.

Alors…

Nous nous sommes tous retrouvés le dimanche 2 à Calavi chez Léon Biaou et sa famille qui nous ont super bien accueilli. Lundi, on est allé à Ganvié avec Edwige sa fille et chez sa 2e femme. On a pris le bus mardi matin et vers midi on est arrivé à Kokoro. La marrée d’enfants dont on nous a parlé était bien au rendez-vous ! Excellent accueil, c’est émouvant. On a rencontré Hilarion qui est notre contact principal et plein d’autre personnes qui sont au final tous frères ou cousins…

Après s’être installé chez germain, où il y a deux chambres et tout le nécessaire, on a rencontré le roi. Impressionant de solennité.

Pour ce qui est du boulot, les évaluations diagniostic qu’on a prévu en Histoire-géo, Anflais, Français et Maths, n’ont eu lieu que vendredi et encore avec peu d’élèves car ils n’ont pas vraiment gongoné de partout. Mais bon c’est assez pour se rendre compte que ça va du très bon au très mauvais… On va arranger tout ça ! A l’école, on a commencé à établir comme emploi du temps 17h-19h avec des jeux en tous genres, de toute façon, les enfants sont toujours partant pour quoi que ce soit, donc c’est pas trop dur d’avoir des idées d’animation. Bref, l’emploi du temps doit commencer à se mettre en route lundi officiellement. On commence également à s’intéresser au problème de l’eau (il y en a de moins en moins), à parler du sida quelquefois, et de la maternité petit à petit.

Narcisse, le fils d’Hilarion est avec nous la journée, il est excellent on rigole bien, et il nous aide souvent à tous niveaux, il est d’ailleurs avec nous à Parakou.

Tout le monde nous parle et nous demande des nouvelles des équipes antérieures, nicolas, matthieu, Basile, ingrid, annabelle, lilas et d’autres encore que j’oublie. On a également rencontré les filles de Lafi bala, très sympas, qui s’en vont lundi.

Voilà à peu près tout des nouvelles, bien sur il reste plein de choses à dire sur ce qu’on ressent de fort mais le principal est là j’espère.

Bises de la part de toute l’équipe (qui, il faut l’ajouter, s’entend très bien).