Le Burkina se dote d’un modèle "Reduce/Alive "

“Reduce / Alive” est un outil de l’OMS pour sensibiliser les autorités des pays concernés par le manque de soins maternels et infantiles. Il permet de calculer les risques encourus si rien n’est fait: décès maternels et infantiles, mais aussi baisse de productivité d’un pays, etc… Un outil de projection dans le futur (2015) utile pour prendre conscience. Son utilisation vient d’être annoncée par le Burkina. A quand au Bénin?

“Reduce / Alive” est un outil de l’OMS pour sensibiliser les autorités des pays concernés par le manque de soins maternels et infantiles. Il permet de calculer les risques encourus si rien n’est fait: décès maternels et infantiles, mais aussi baisse de productivité d’un pays, etc… Un outil de projection dans le futur (2015) utile pour prendre conscience. Son utilisation vient d’être annoncée par le Burkina. A quand au Bénin?

Continuer la lecture de « Le Burkina se dote d’un modèle "Reduce/Alive " »

Des accouchements à la lueur d’une bougie

Au Bénin, comme dans de nombreux pays d’Afrique, les dispensaires de plusieurs villages risquent de fermer. Parce que les locaux et les équipements médicaux ne répondent plus. Le diagnostic est alarmant : insuffisance de personnel médical, vétusté des locaux, manque de moyens de transports, d’adduction en eau potable, en électricité et le téléphone. Et la liste n’est pas exhaustive! Certains centres sont dans le dénuement total.

Au Bénin, comme dans de nombreux pays d’Afrique, les dispensaires de plusieurs villages risquent de fermer. Parce que les locaux et les équipements médicaux ne répondent plus. Le diagnostic est alarmant : insuffisance de personnel médical, vétusté des locaux, manque de moyens de transports, d’adduction en eau potable, en électricité et le téléphone. Et la liste n’est pas exhaustive! Certains centres sont dans le dénuement total.

Continuer la lecture de « Des accouchements à la lueur d’une bougie »

Les visages de la pauvreté

Plus de un milliard d’habitants de la planète vivent de moins de un dollar par jour et en total 2,7 milliards s’efforcent de survivre avec moins de deux dollars par jour. Toutefois, la pauvreté dans le monde en développement va bien au-delà de la pauvreté monétaire. Elle signifie devoir marcher plus de deux kilomètres tous les jours, puiser de l’eau et ramasser du bois de chauffe; elle signifie être victime de maladies éliminées depuis des décennies dans les pays riches. Chaque année, 11 millions d’enfants meurent (pour la plupart âgés de moins de 5 ans) et, pour plus de six millions, de maladies parfaitement évitables comme le paludisme, la diarrhée et la pneumonie.

Dans certains pays parmi les plus pauvres, moins de la moitié de enfants fréquentent l’école primaire et moins de 20% l’école secondaire. Au niveau planétaire, 114 millions d’enfants au total ne reçoivent même pas un enseignement élémentaire et 584 millions de femmes sont illettrées.

Plus de un milliard d’habitants de la planète vivent de moins de un dollar par jour et en total 2,7 milliards s’efforcent de survivre avec moins de deux dollars par jour. Toutefois, la pauvreté dans le monde en développement va bien au-delà de la pauvreté monétaire. Elle signifie devoir marcher plus de deux kilomètres tous les jours, puiser de l’eau et ramasser du bois de chauffe; elle signifie être victime de maladies éliminées depuis des décennies dans les pays riches. Chaque année, 11 millions d’enfants meurent (pour la plupart âgés de moins de 5 ans) et, pour plus de six millions, de maladies parfaitement évitables comme le paludisme, la diarrhée et la pneumonie.

Dans certains pays parmi les plus pauvres, moins de la moitié de enfants fréquentent l’école primaire et moins de 20% l’école secondaire. Au niveau planétaire, 114 millions d’enfants au total ne reçoivent même pas un enseignement élémentaire et 584 millions de femmes sont illettrées.

Continuer la lecture de « Les visages de la pauvreté »

Objectifs atteints pour le Téléthon 2005

Le ministère de la santé publique du Bénin a collecté plus de 162 millions FCFA lors de l’opération “Téléthon”, qui s’est déroulée tout le mois de juillet. La mobilisation doit cependant se poursuivre pour apporter un appui significatif aux malades du Sida, du paludisme et de la tuberculose.

La ministre de la santé publique, le professeur Dorothée Akoko K. Gazard peut se féliciter, les objectifs du “Mois de solidarité” sont atteints à plus de 150%!

Ce fonds semble insuffisant face aux nombreux besoins, soit acheter 1 100 000 moustiquaires à distribuer aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans, payer des anti-rétroviraux pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, se procurer des antibiotiques pour soulager les malades de la tuberculose. C’est pourquoi la sensibilisation et la mobilisation doivent se poursuivre. Seule une prise de conscience amènera chacun à savoir que son apport, quel qu’il soit, est un plus dans la mobilisation contre les maladies qui continuent de défier la science et par delà, l’humanité toute entière.

Mois de la Solidarité Sanitaire au Bénin

A l’occasion du lancement du “Mois de la Solidarité Sanitaire”, l’actuel ministre de la Santé Publique du Bénin, Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, s’est exprimée dans une lettre ouverte à tous les béninois. Cette déclaration montre clairement la volonté du gouvernement béninois d’améliorer la situation sanitaire du pays et les actions concrètes qui vont avoir lieux. En voici la retranscription:

A l’occasion du lancement du “Mois de la Solidarité Sanitaire”, l’actuel ministre de la Santé Publique du Bénin, Dorothée Akoko KINDE-GAZARD, s’est exprimée dans une lettre ouverte à tous les béninois. Cette déclaration montre clairement la volonté du gouvernement béninois d’améliorer la situation sanitaire du pays et les actions concrètes qui vont avoir lieux. En voici la retranscription:

Continuer la lecture de « Mois de la Solidarité Sanitaire au Bénin »

Le manque d’information fait peur aux femmes béninoises

L’accouchement par césarienne se développe au Bénin. Mais, bien que cette opération sauve, les populations en ont peur, par manque d’information. Le quotidien “Fraternité” soulève ce problème, tout en expliquant aux béninoises dans quels cas une césarienne est nécessaire, comment on l’opère, et quels en sont les conséquences

L’accouchement par césarienne se développe au Bénin. Mais, bien que cette opération sauve, les populations en ont peur, par manque d’information. Le quotidien “Fraternité” soulève ce problème, tout en expliquant aux béninoises dans quels cas une césarienne est nécessaire, comment on l’opère, et quels en sont les conséquences

Continuer la lecture de « Le manque d’information fait peur aux femmes béninoises »

La dette de 18 pays pauvres annulée

Le 11 juin dernier, les ministres des Finances du G8 ont annoncé l’effacement immédiat de la dette multilatérale de 18 pays pauvres, pour un montant de 40 milliards $.

Le 11 juin dernier, les ministres des Finances du G8 ont annoncé l’effacement immédiat de la dette multilatérale de 18 pays pauvres, pour un montant de 40 milliards $.

Continuer la lecture de « La dette de 18 pays pauvres annulée »

Bilan de la Journée Mondiale de la Santé

:: 130 bébés meurent toutes les 60 mn en Afrique :::

Les vies de milliers de femmes et de millions d’enfants victimes de l’absence ou de l’insuffisance des soins médicaux pourraient être sauvées grâce à des gestes ou des techniques simples et connues, rappelle l’Organisation Mondiale de la Santé au cours de la Journée Mondiale de la Santé 2005.

:: 130 bébés meurent toutes les 60 mn en Afrique :::

Les vies de milliers de femmes et de millions d’enfants victimes de l’absence ou de l’insuffisance des soins médicaux pourraient être sauvées grâce à des gestes ou des techniques simples et connues, rappelle l’Organisation Mondiale de la Santé au cours de la Journée Mondiale de la Santé 2005.

Continuer la lecture de « Bilan de la Journée Mondiale de la Santé »

Rapport annuel de l’OMS sur la santé dans le monde

Aujourd’hui, l’OMS, à l’occasion de la journée mondiale de la santé, publie son rapport annuel sur la santé dans le monde. Le thème de l’année 2005 ? “Donnons sa chance à chaque mère et à chaque enfant”

Pour plus d’infos, vous pouvez :

Télécharger le résumé du rapport

Accéder à la page de l’OMS